Vénus, le pentacle et la rose

A Babylone, VENUS était l’étoile d’ISHTAR, la déesse des batailles, de l’amour et de la fécondité.

stèle de la triade protohistorique, a gauche Inanna vénus, au milieu Sin la lune et à droite Shamash le soleil
Vénus – la Lune et le soleil

Cette ancienne divinité païenne est toujours visible dans le ciel. Pendant une période de 247 jours consécutifs, Vénus n’est visible qu’au coucher du Soleil – devenant à ce moment l’Étoile du Soir, Hespérus, Aphrodite –, ensuite elle est totalement invisible pendant 14 jours avant de réapparaître comme Étoile du Matin ou Phosphoros – Lucifer, Étoile de l’Est. À cause de l’interruption entre ces deux « phases » de sa course, certains peuples de l’Antiquité on cru qu’il s’agissait là de deux étoiles distinctes.

Vénus Lucifer (Lucifer signifie « porteur de lumière ») se trouve avant le Soleil dans le sens zodiacal (par exemple en Bélier tandis que le Soleil est en Taureau). Elle caractérise une affectivité spontanée, extravertie, enthousiaste et idéaliste que l’on rapprochera davantage des valeurs Vénus / Lune du Taureau.

VénusHesperus (Hesperos signifie « occidental » et donc « du soir ») se trouve après le Soleil dans le sens zodiacal (par exemple à 20° des Gémeaux tandis que le Soleil est à 10° du même signe). Elle caractérise une affectivité plus contrôlée, plus introvertie, moins exubérante mais plus profonde et plus raisonnable. On la rapprochera davantage des valeurs Vénus / Saturne de la Balance. (source >> )

La course  de Vénus dans le ciel décrit une étoile à cinq branches, un pentagramme.

 

L’étoile à 5 branches, symbole de l’Humain cosmique

Pour les occultistes occidentaux, le pentagramme est considéré comme une représentation ésotérique de l’Homme.
Tout le monde connaît le célèbre dessin de Léonard de Vinci représentant l’homme, bras et jambes écartés, connu sous le nom d’Homme de Vitruve. La représentation ci-contre fait apparaître le pentagramme dans lequel s’inscrit l’homme, et qui ne figure pas dans le dessin original : représentation alchimique par excellence, l’Homme de Vitruve tente de réaliser l’union du Ciel (cercle) et de la Terre (carré) grâce au passage du rationnel au transcendant pour établir un équilibre entre ces deux principes opposés. Il réalise ainsi une renaissance et l’avènement de l’homme nouveau, l’Homme universel.

Pentacles Cycles homme

Il résout la quadrature du cercle. Cet homme universel revient à l’androgynat primordial puisqu’il transcende la dualité des couples terre/ciel, féminin/masculin et passif/actif.
Placé au centre de l’étoile, il représente le pouvoir du génie humain créatif.
Le pentagramme désigne l’androgyne et le nombre 5, il est donc le symbole de la structure de l’Homme. Trois éléments en haut (la tête et les bras) et deux éléments en bas (les jambes).

agrippa_von_nettesheim_de_occulta_philosophia2_1510-700x687

Nous avons là l’accord du cosmique et du terrestre, et l’Homme est bien le Temple de l’Univers.  « Le cercle qui l’entoure n’a ni commencement ni fin. Il représente l’infini et l’éternité. Une autre signification peut nous renvoyer au fait qu’il existe une vague similitude de forme avec la morphologie humaine : un corps, bras et jambes écartés. En conséquence, le pentagramme inscrit dans le cercle est le symbole de l’être humain en relation avec l’infini. » – Doreen Valiente, Witchcraft for Tomorrow. (source >>)

 

La rose de Vénus

La rose est un attribut de la déesse de l’amour. Vénus est souvent représentée ornée de roses autour de sa tête, les pieds et ou le cou. Dans les traditions sacrées de l’humanité, la rose est présente, dans sa signification symbolique, sur les cinq continents. Elle évoque Dieu le Mystérieux aux multiples visages.

Par sa beauté, sa structure complexe, sa forme circulaire qui entoure et cache un cœur central- le cercle, qui n’a ni commencement ni fin -, n’est- elle pas le signe de Dieu l’infini ? Elle est liée à l’Amour infini, qui est beauté suprême indicible. Par ses épines, elle évoque souffrances, épreuves, sacrifice, martyre. Par sa fragilité, elle symbolise la vie, la mort : elle effeuille ses pétales comme nous effeuillons nos jours.

Dans le déploiement de sa splendeur subtile, elle symbolise la vie d’amour mystique : grâce ; maturation ; accomplissement ; perfection achevée. Par son parfum qui se dissipe dans l’espace, elle entraîne dans l’au-delà de cette terre, dans l’éternité.

 

Voici l’orbite de Vénus vue de la terre.

 

Il a appelé le pentagramme de Vénus, parce qu’il a 5 ‘lobes’ où  Vénus  approche la Terre. Après chaque rapprochement terrestre,  s’opère une rétrogradation. Le complet décrivant dans le ciel une rosace… Tout un symbole!

 

la rose de venus
La rose de Vénus
Publicités

2 réflexions au sujet de « Vénus, le pentacle et la rose »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s