Nettoyage du foie et de la vésicule biliaire

Bientôt le petit printemps! Même si nous n’y sommes pas, c’est le moment d’apprendre à
s’occuper de son foie. Je vous avez déjà parler de la fabuleuse tisane du Pere Blaise,  et la meilleure façon d’entrer dans le printemps. 
Ici, je vous propose une technique de naturopathe, pour faire le grand ménage!
Déjà testée, je vous avoue que c’est bluffant. 

LA CURE MORITZ

L’étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire
extrait du livre d’Andreas Moritz

téléchargementLe nettoyage du foie et de la vésicule biliaire est l’une des approches les plus importantes et les plus puissante pour améliorer votre santé. Il vous permets de vous libérer de vos calculs biliaires ( à savoir que par notre mode d’ alimentation 95 % de la population en sont atteint)
Si vous souffrez d’un de ces symptôme vous avez probablement des calculs biliaires dans votre foie ou dans votre vésicule biliaire.
Diarrhée, constipation, envie incontrôlable de certain aliment, obésité hernie, difficultés respiratoires hémorroïdes, hépatite, cholestérol, pancréatite, maladies
cardiaque, trouble du cerveau, ulcère, vomissement, dépression, maladie de la prostate, maux de tète, problème de dent et gencive, fatigue chronique, perte tonus
musculaire, cernes , teint brouillé, goutte, épaules et cou raide , douleur articulaires scoliose, problèmes hormonaux, problème de peau, tache pigmentaire ( visage ,
mains ) cancer, ostéoporose, langue chargée, perte de cheveux, cheveux très gras …
Pour comprendre de quelle manière les calculs biliaire interagissent dans ces différent maux, lire le livre d ‘Andreas Moritz

Le nettoyage du foie est une des méthodes les plus efficaces pour regagner votre santé. Il n’y a pas de risque si vous suivez exactement toutes les instructions. Je vous :prie de prendre l’avertissement qui suit très au sérieux. Il y a beaucoup de gens qui ont utilisé des recettes de nettoyage du foie qu’ils ont reçu d’amis ou qu’ils ont trouvé dans l’internet, et ils ont souffert de complications inutiles.
Ils n’avaient pas connaissance de la procédure complète et la façon dont elle agit, et ont cru qu’il suffisait d’expulser quelques calculs du foie et de la vésicule biliaire.
Le nettoyage du foie exige six jours de préparation suivis de 16 – 20 heures pour le nettoyage en soi.

 

 TELECHARGER L EXTRAIT DE L OUVRAGE  

 

Télécharger le pdf résumé – La cure naturelle du foie de A. Moritz>>

La cure du Docteur Hulda Clark (USA) permet de faire un nettoyage en profondeur du foie, l’organe majeure de la détoxification. Le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire peut considérablement améliorer la qualité de la digestion, l’assimilation des nutriments et l’élimination des toxines indispensable à une bonne santé. Cette cure est similaire à la cure du foie de d’Andréas Moritz.

LA CURE CLARK

Ce nettoyage améliorerait aussi les allergies, les douleurs chroniques, les migraines et les nausée, le teint terne et la fatigue chronique.

En cas d’intoxication aux métaux lourds, le foie est l’organe de la détoxification naturelle, il doit donc être le moins encombré pour faire son travail correctement. La bile à une double fonction, à la fois de permettre la dissolution des graisses présentes dans le bol alimentaire, mais aussi d’éliminer certaines toxines dans les selles. L’objectif principal de cette cure est de permettre l’élimination des boues et calculs biliaires qui encombrent la vésicule biliaire et ralentissent le travail d’élimination du foie en réduisant le volume de ce qui peut être envoyé dans les intestins. Selon de Dr Clark, de nombreuses personnes, même des enfants, ont le tube biliaire « étouffé » par les calculs. Ce qui explique la grande importance qu’elle accorde à cette cure. On trouve de plus en plus de personnes qui ont subit une ablation de la vésicule biliaire. Cette cure permettrait d’éviter un certain nombre de ces interventions.

En cas de suspicion de parasitose, il est recommandé au préalable de faire une cure de déparasitage.

La cure du foie du Dr Clark peut se faire une à quatre fois par an en préventif. En cure curatives, on peut la répéter plusieurs mois de suite.

Préparation

Selon de Dr Clark, ces calculs seraient le nid à parasites et à microbes. Cela expliquerait les infections du système digestif à répétition. Elle recommande d’utiliser un appareil électrique de son invention le « zapper » afin d’éliminer les parasites du foie. Cet appareil est assez coûteux (300 €). En alternative, il est possible de faire une cure antiparasites à base de brou de noix (sous forme liquide ou en gélule) ou tout autre préparation prévue à cet effet (notamment chez le laboratoire Xantis). Il est aussi possible d’« ozoner » l’huile d’olive utilisée à la fin de ce protocole afin de tuer les parasites, bactéries ou virus qui pourraient être libérés lors du nettoyage. Mais cela nécessite une machine particulière coûtant également environ 300 €, qui charge en ozone (3 molécules d’oxygènes ensemble) l’huile d’olive. Pour une utilisation ponctuelle, il est plus simple et plus économique d’utiliser quelques goûtes d’acide chlorhydrique (sans danger, car l’estomac en fabrique lui-même).

En cas de faiblesse des reins, il est recommandé de les nettoyer avant de commencer la cure du foie. En effet, la majorité des toxines seront éliminées par les selles, mais une partie peut se remettre à circuler et sollicitent les reins. Les tisanes classiques de drainage sont parfaitement adaptée la plupart du temps. Des reins en bon état réduirons les effets indésirables, comme les migraines, nausées et insomnies.

Les éléments de la cure Clark sont :

- Du sel d’Epsom ou epsomite, autre nom du sulfate de magnésium. Il a pour fonction de rendre plus élastique les canaux biliaires afin de faciliter l’éjection des calculs et d’accélérer le transit. La diarrhée qu’il provoque permet d’éliminer plus facilement les calculs des intestins, puisqu’ils seront les seuls matériaux non liquide au moment de la cure. Le sel d’Epsom est infecte, il est proposé en gélules, ce que je recommande.
- 5 litres de jus de pomme, bio si possible, ou de l’acide malique pour ceux qui ne peuvent en boire de sucre, notamment en cas de candidose. L’acide malique contenu dans le jus de pomme, ont pour fonction de ramollir les calculs, facilitant ainsi leur expulsion.
- 125 ml d’huile d’olive afin de provoquer la chasse biliaire. Le Dr Clark recommande de l’ozoner pendant 20 mn ou d’ajouter 2 gouttes d’acide chlorhydrique, appelé aussi HCL, pour éliminer les éventuels parasites qui seraient chassés du foie et de la vésicule biliaire. C’est nécessaire en cas de parasitose.
- Le jus d’un pamplemousse rose frais, soit environ 125 ml, qui sera mélangé avec l’huile d’olive pour provoquer la chasse biliaire en améliorant de goût. Le mélange doit être homogène. Le plus pratique et de faire le mélange dans un bocal bien hermétique.
- De l’Ornithine, 4 à 8 comprimés. Cet acide aminé favorise l’élimination de l’ammoniaque éventuellement dégagée pendant l’élimination et qui pourrait empêcher de dormir la nuit de la détoxification.
- Du brou vert de noix noire, clou de girofle et absinthe afin de lutter contre les éventuels parasites en cure de 3 semaines avant la cure du foie. Le brou de noix vert appelé aussi teinture de noix noire, est pris à raison de 10 ou 20 gouttes, trois fois par jour (30 à 60 par jour). Le produit « Clark Fx » de Mountain Meadows Herbs est un mélange de ces trois plantes du programme antiparasitaire plus du thé vert rooibos, qui renforce l’effet de l’absinthe. Ce produit peut réguler aussi certains problèmes de ballonnement. Toutefois ce produit tout-en-un est coûteux (plus de 50 €). (Optionnel si l’on est certain de ne pas avoir de parasite intestinal, chaudement recommandé en cas de doute)
- 2 gouttes d’acide chlorhydrique dans l’huile d’olive comme antiparasitaire si il n’a pas été possible de faire la cure de brou de noix ou d’utiliser d’ozoniser l’huile d’olive. (Optionnel si l’on est certain de ne pas avoir de parasite intestinal)

La cure :

Il est recommandé de choisir un jour comme un samedi pour le nettoyage. En effet, il y a de fort risque d’être fatigué le lendemain en plus de la diarrhée. L’exemple donné ici est donc pour une cure le samedi.
- Du lundi au vendredi boire un litre de jus de pomme par jour ou prendre quotidiennement 3000 à 6000 mg d’acide malique, pour ramollir les calculs. Les comprimés de malate de magnésium contiennent 70% d’acide malique et 12% de magnésium. Il faut alors prendre un peu plus de 4000 mg de malate de mg pour avoir 3000 mg d’acide malique. Cela correspond à 3 – 4 comprimés de malate de magnésium – 1250 mg. Prendre 1 à chaque repas.
- Le vendredi soir, manger léger, voir liquide (purées, soupe, jus de légumes). Éviter les viandes et les graisses. La vésicule biliaire n’étant plus sollicitée, elle va commencer à accumuler de la bile.
- Le samedi matin, ne prendre aucun complément alimentaire à part les éventuels médicaments indispensables, continuer jusqu’à midi de manger léger, voir liquide. Strictement sans viande, ni graisses : ni beurre, ni huile, ni noix ou amandes, ni lait animal ou végétal… Prendre par exemple des céréales à l’eau, des fruits, du pain et confiture, du miel, de la soupe, du jus de fruits ou de légumes. Cela permet à la bile de s’accumuler et d’augmenter sa pression dans le foie. Plus elle sera élevée, plus elle pourra pousser les calculs.
Samedi après midi, respecter scrupuleusement le protocole suivant :
S’écarter de ce protocole augmente le risque de désagréments lors de la cure.
- Ne plus boire, même de l’eau, ni manger à partir de 14h. 
- Préparation si vous n’avez pas de gélules de sel d’Epsom : Mélanger 4 cuillères à soupe de sel d’Epsom en poudre (4 x 8 grammes) dans une bouteille, puis la remplir de 800 ml d’eau, soit 4 verres de 200 ml. Cela fait 4 doses d’un verre chacune. Pour améliorer le goût particulièrement amer il est possible d’ajouter le jus d’un citron ; voir de remplacer l’eau par du jus d’orange, de pamplemousse ou de pomme ; de rajouter une demi cuillère à café de vitamine C ; ou de mettre la préparation au réfrigérateur.
- 18h : Prendre le premier verre d’eau avec 8 gélules de 1000 mg de sel d’Epsom (ou 8000 mg de sel d’epsom dans un verre d’eau), ou le premier verre de 200 ml de préparation de sel d’Esom (voir ci-dessus). Si la préparation n’est pas faite, il suffit de mélanger un cuillère à soupe de sel d’epsom dans un verre d’eau pour obtenir une dose. Se rincer la bouche avec de l’eau tiède pour enlever le goût.
- 20h : Prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le deuxième verre de la préparation. En général on ne ressent pas la faim à ce moment.

JPEG - 17.4 ko
Mélange Avant – Après
Mélange huile d’olive et jus de pamplemousse dans la cure Clark

- 21h45 : Verser dans un bocal 125 ml d’huile d’olive au jus d’un pamplemousse fraîchement pressé (pas de jus en bouteille, retirer les pépins avec une fourchette), si nécessaire, rajouter 2 gouttes d’acide chlorhydrique OU 10 à 20 gouttes de brou de noix (les 2 sont facultatifs, surtout si vous avez fait la cure anti-parasite avant). Fermer le couvercle et mélanger vigoureusement jusqu’à obtenir un mélange homogène. En absence de pamplemousse, il est possible d’utiliser le jus par celui d’un autre agrume ou de pomme. De même pour l’huile, où toute huile pressée à froid non raffinée peut faire l’affaire. Le pamplemousse et l’huile d’olive restent l’idéal.
- 22h : Boire le plus rapidement possible le mélange à base d’huile d’olive et se coucher immédiatement après. Prendre 4 comprimés d’ornithine avec les premières gorgées pour favoriser le sommeil, 8 en cas d’insomnie. Certains utilisent une paille pour avaler le mélange. Se rincer la bouche à l’eau si nécessaire. Ne pas se coucher rapidement réduit l’efficacité de la cure. Se coucher sur le dos et attendre immobile pendant 20 minutes. La chasse biliaire se fait habituellement dans les 20 minutes à partir de l’ingestion de graisses (ou de viande). Une bouillotte chaude sur le foie peut aider l’élimination des calculs. Il est possible de sentir le mouvement de la bille et des calculs.
- Le lendemain matin, au réveil, après 6h (pas plus tôt) : prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le troisième verre de sel d’epsom. Il est possible de rester au lit.
- 2 heures plus tard (8h ou plus), prendre 8 gélules et un verre d’eau ou le dernier verre… Rester au lit si le besoin se fait sentir.
- Après 2 nouvelles heures (10h ou plus), commencer par consommer du liquide (jus). Ne pas se forcer, attendre la faim. Puis 30 minutes plus tard manger des fruits, puis 1 heure plus tard toute alimentation normale, bien qu’il soit conseillé de commencer par des aliments très digestes.
- Dans la matinée, le sel d’Epsom provoque une diarrhée très liquide. Les calculs surnageront dans les toilettes. En plaçant une passoire, il est possible de récupérer les calculs pour les compter (voir photo). Selon le Docteur Clark il faut 2 000 calculs sur plusieurs cures pour nettoyer correctement son foie. Certaines personnes en ont compté 5 000. Les calculs verts seraient de vrais calculs, pas de résidus de nourriture ou d’huile agrégé par la bile. Il est possible de renouveler la cure à intervalle d’un mois.

JPEG - 95.3 ko
Exemples de calculs
Exemples de calculs extraits par la méthode du Dr Clark, en mettant une passoire au fond des toilettes, puis en rinçant à l’eau.

Conclusion

Ce protocole est fastidieux, mais il à l’avantage de nettoyer en profondeur le foie sur une période très courte.
Pour finaliser le nettoyage des intestins, il est très intéressant de pratiquer une purge yogique, appelé aussi Shank Prakshalana, qui prends 2 heures dans ce cas (Voir Purge yogique, le grand nettoyage de l’intestin pour plus de détails). Les intestins sont vides après la cure Clark, la purge yogique va terminer rapidement d’enlever les derniers résidus de la paroi intestinale.

Pour les foies très fatigués

Si le foie a besoin d’être régénéré, il peut être envisagé de faire une cure de 3 semaine en prenant par exemple chaque jours à jeun si possible en 3 fois :

  • 200 mg d’acide alpha lipoïque
  • 500 mg de chardon-Marie standardisé à 85%
  • 200 mcg de sélénium

Ces produits peuvent être trouvés sur le site notamment : www.vivrenaturellement.com/ Les délais de livraison son de l’ordre de la quinzaine de jours.

Pour en savoir plus, se référer au livre « La guérison est possible – Une thérapie révolutionnaire pour la guérison des maladies chroniques » par Hulda Clark.

Avertissement : Même si cette cure a été crée par un médecin, elle ne doit être utilisée seule qu’à des fins préventives, pour nettoyer le foie avant d’avoir des problèmes de santé. Si vous souhaitez la pratiquer dans le cadre d’une pathologie particulière, il est important de prendre l’avis de votre médecin.

Le produits cités : 
– Sel d’epson en gélule : https://amzn.to/2KnpYxx
13 gélules pour 1 verre (= 8 grammes)
– Acide malique : https://amzn.to/2KnpYxx
4 cuillères à café par jour prises pendant les 3 repas (= 4 grammes)
– Ornithine : https://amzn.to/2Kjhszq
8 comprimés au couché (= 4 grammes)
– Clark-Fx – Mountain Meadow Herbs
https://www.vivrenaturellement.com/programme-antiparasitaire/1424-clark-fx-mountain-meadow-herbs-flacon-de-120-ml.html

Publicités

Savoirs populaires liés au monde végétal

 Dimanche dernier, j ‘ai donc suivi mon stage « Les arbres qui soignent » dans un endroit merveilleux, délivrée par une ethno-botaniste passionnante : Laurence Chaber

 

Laurence Chaber est ethno-botaniste. A travers des enquêtes de terrain, des ouvrages, photos et toute sorte de témoignage, elle étudie les relations entre l’Homme et le Végétal. Au sein de l’association EPI (www.ethnobotanique-epi.org), ayant pour but la connaissance et la valorisation des savoirs locaux liés aux plantes, elle mène des recherches sur les usages populaires des plantes et sur les arbres remarquables.

Qu’elles soient sauvages ou cultivées, des nombreuses plantes sont utilisées quotidiennement pour des usages alimentaires, médicinaux, domestiques ou encore symboliques. De la récolte à l’usage de la plante, il est nécessaire d’agir en toute conscience.

J’y ai découvert les vertus de la peau de grenade séchée, celles de nos plantes emblématiques telles que le Romarin, le laurier noble, la lavande…
Et depuis,  préparation des teintures mères n a plus de secret pour moi…

ob_c8a050508c426de882ec3ce6747ade4a_p1050307a-medium

J ai fait l acquisition d’un des ouvrages de Laurence C, que je vous recommande.

« Plantes de santé – Baumes et tisanes »

couverture_bouquin

Destiné à tous ceux qui souhaitent se familiariser avec les plantes de santé, ce livre permet d’appréhender une centaine de plantes médicinales communes de la flore française. Pour chaque espèce, une fiche détaillée vous renseigne sur les lieux où la plante pousse, sur les risques de confusion et les précautions à prendre dans sa cueillette et son utilisation. De nombreuses photos permettent une identification aisée.
Puisant à la fois dans des savoirs et usages ancestraux et dans les connaissances récentes, cet ouvrage permet d’utiliser les plantes pour faire face aux maux du quotidien. Il vous guide dans cette phytothérapie à usage familial pour élaborer tisanes, sirops et autres onguents répondant à vos besoins. Car c’est de se maintenir en bonne santé dont il s’agit !

Laurence Chaber est ethnobotaniste. Le végétal est le fil conducteur de sa vie, ses domaines de recherche sont les usages de la flore sauvage ou cultivée et les arbres remarquables. Productrice de plantes médicinales biologiques pendant 25 ans elle observe l’évolution de notre relation au végétal et aime à partager son regard conscient et émerveillé sur la nature, les simples, les arbres.

laurence.chaber@orange.fr      tel : 06 89 72 19 27

Alain Creton est curieux et amoureux de la nature, accompagnateur en montagne, ce naturaliste autodidacte accompagne depuis plus de 25 ans enfants, adultes et personnes handicapées sur les chemins. Auteur de deux ouvrages consacrés aux plantes sauvages comestibles et à la flore de montagne, il a acquis une grande expérience dans l’art de transmettre sa passion et ses connaissances.

http://www.arkhanim.fr/secteurs/nature-et-montagne/

CUISINE_PLANTES_MEDICINALES

Les arbres qui soignent

Je vais prochainement participer à un atelier sur les arbres médicinaux  (le 25 novembre à Carqueiranne, pour celles et ceux que ça intéressent)

C’est le moment idéal pour réviser un peu sa magie verte…
Il y a bien sur ce petit ouvrage à feuilleter en ligne

 

 

Et tous mes précédents articles ( Ginko, cade, millepertuis, hélichrise, mimosa, ross et autre…). Et pour compléter :

 

La Magie des arbres

 

L’abricotier 
Symbolique: Nourriture des Dieux.Passion.Sensualité.
Légende: Associé à la planète Vénus,il aurait le pouvoir d’éveiller la passion et le désir charnel
En Andalousie, les femmes qui ont mis sous leurs jupes des fleurs et des feuilles d’abricotiers deviennent irrésistible.
Dans le langage floral: Sensualité et désirs passionnés.
Vertus médicinales: Il donne un excellent fruit ,trés tonique, et nombreux sont ceux qui lui doivent leur santé et leur longévité. Les peuples des montagnes d’Asie se nourrissent beaucoup d’abricots et les médecins se sont aperçu qu’ils détenaient le record de longévité humaine. 

L’acacia 
Symbolique: Symbole de renaissance et d’immortalité pour les premiers chrétiens (arbuste au bois dur et imputrescible, fleurs couleur du sang et du lait, épines redoutables)
Les branches de l’acacia illustrent à la fois la mort et l’ ancienne connaissance disparue que les Maîtres doivent retrouver.
accaLégende: La couronne du Christ était en Acacia, il est pour cela un symbole de victoire spirituelle.
La légende dit aussi que l’arche de Noé était en Acacia recouvert d’or.
Méditer sous cet arbre:Ainsi on peut s’adresser à un acacia et y puiser un renouveau de force et de courage lorsque l’on est confronté aux difficultés 
Dans le langage floral:Les fleurs d’acacia désignent l’amour platonique.
Vertus médicinales:L’acacia est aussi connu pour ses vertus toniques, diurétiques, et pour son effet contre les calculs biliaires.

 

L’ajonc (arbuste)
Symbolique:Il symbolise le renouveau, la promesse d’une nouvelle croissance, le délicat équilibre entre le jour et la nuit.

Légende:Au moyen-age les ajoncs repoussaient les sorcières qui les avaient en horreur car ils représentaient la clarté opposée aux ténèbres. C’est la raison pour laquelle les gens apeurés chassaient ces femmes redoutées en agitant des ajoncs au-dessus de leur tête, et en frappant le sol tout autour de leur maison ou de leur cabane lorsqu’ils vivaient en forêt.
Méditer sous cet arbre:Prés des ajoncs on peut méditer efficacement sur le passage de la nuit vers le jour, c’est-à-dire de l’espérance d’une illumination qui doit demeurer quoi qu’il arrive dans le cœur des hommes.
 Vertus médicinales:L’ajonc est connu pour ses vertus émollientes et sédatives.

L’amandier 
Symbolique: Symbole de fragilité (feuilles sensibles au gel tardif) et de renaissance printanière.Au début du printemps, l’amandier est le premier arbre qui fleurit, bien avant même d’avoir du feuillage. 
Dans les textes bibliques, l’amandier est souvent auréolé de facultés bénéfiques. 
Dans les chants des troubadours, la fleur d’amandier était subtilement associée à la pureté cathare.
Symboliquement, l’amande (le fruit) représente également la part divine de l’homme.
Légende:Chez les Grecs l’amande pressée était « la semence de Zeus » qui apportait la puissance magique et créatrice, la floraison précoce de l’amandier représentait la grâce exquise d’un amour virginal. (La légende disait que le fruit de cet arbre divin pouvait féconder une vierge sans union sexuelle)

Autre légende: Héra transforma Phyllis, princesse éplorée en amandier et quand son amant de retour embrassa le tronc ses larmes donnèrent les fleurs..
Au moyen-age encore la tradition colportait qu’une vierge qui s’endormait sous un amandier en rêvant à son fiancé pouvait se réveiller enceinte.

Méditer sous cet arbre: La méditation auprès d’un amandier apporte la capacité de s’ouvrir au monde extérieur sans crainte et de recevoir avec bonté et amour ce qu’il peut apporter.
Dans le langage floral: Par contre, les fleurs de l’amandier désignent l’étourderie et les esprits superficiels.
Vertus médicinales: Trés nombreuses: vermifuges, laxatives, calmantes, émollientes, diurétiques et purgatives. L’amandier permet aussi de lutter contre les affections pulmonaires, la coqueluche, l’insuffisance hépatique, la toux et les maux de gorge. 
Le lait ou l’huile d’amande douce est réputé pour tonifier et purifier l’épiderme, chasser les dartres ,il apporte la beauté. (cosmétologie)

http://data.abuledu.org/URI/504e3b0a

 

L’aubépine 
 La légende lui attribue divers pouvoirs magiques: détourner la foudre, éloigner les serpents, conserver la viande ou le lait. (C’est pourquoi elle était souvent plantée auprès des fermes et étables)

Vertus médicinales: C’est un excellent tonique du cœur et de la circulation sanguine

 

 

Le bouleau 
Symbolique: Symbole de pureté, de douceur et de délicatesse (les shamans de Sibérie grimpaient dans ses branches pour se rapprocher du Ciel).
De nos jours, un bouleau dans un jardin apporte calme et sérénité par la couleur harmonieuse de ses feuilles toujours agitées par le vent. 
Légende: Le bouleau était utilisé pour apaiser les agités et les aliénés que l’on fouettait avec ses branches. C’est aussi dans l’espoir de chasser ce qui est néfaste, que l’on flagellait les condamnés du Moyen Âge avec ses branches.Puis les exorcistes l’ utilisèrent ensuite en décoction, car ils assuraient qu’il faisait s’enfuir les démons.
Le bouleau était l’un des sept arbres sacrés du bosquet des druides. 
Parfois appelé « Arbre de la sagesse », symbole de connaissance druidique, on surnommait aussi le bouleau « Sceptre des maîtres d’école », parce qu’avec son bois on fabriquait les baguettes servant à punir les cancres. 
Méditer sous cet arbre:mieux accepter sa vie,assumer les changements, se réconcilier avec ce que l’on est,adoucir ses pensées.(Le bouleau aide à se réconcilier avec l’ego et à réconcilier le masculin et le féminin) 
S’asseoir sous un bouleau, c’est pénétrer dans une atmosphère aimable et apaisante. C’est un rappel que la vie n’est pas seulement faite de luttes, mais peut être également douce et harmonieuse.
Dans le langage floral:Bienveillance vis à vis de soi et des autres.
Vertus médicinales:La médecine des plantes utilise ses feuilles, bourgeons et son écorce que l’on distille pour en extraire une huile essentielle. Le bouleau est retenu comme antiseptique, dépuratif, cholérétique, cicatrisant, diurétique. Au Moyen Âge on utilisait le bouleau pour soigner les plaies, les ulcères et les calculs rénaux. Propice aux reins et à la vessie. On lui prête de nombreuses autres vertus thérapeutiques, d’autant qu’il vit en symbiose avec l’amanite muscaria ou amanite tue-mouches, champignon « magique » que l’on appelait aussi la nourriture des Dieux (et avec lequel les chamans se droguaient). Il est encore cité pour combattre les œdèmes, la goutte et l’arthritisme, l’hypertension aussi bien que la cellulite et l’obésité, les éruptions cutanées et l’artériosclérose.

 

Le châtaignier 
Symbolique:C’est un symbole de vérité, de vigueur , de générosité et de justice.(Parfois dure et sévère)
Légende:. Importé en France par des moines d’Asie Mineur (Liban) qui en plantèrent dans les Cévennes puis en Bretagne, il sauva les populations de la famine. 
À cause de ses feuilles dentelées en forme de lance, les Celtes l’ont comparé à un guerrier incorruptible, il symbolisait pour eux l’inflexibilité des lois célestes et terrestres, la justice des dieux et des hommes. 
Méditer sous cet arbre:pour trouver un équilibre dans ses pensées et ses actes et par conséquence dans la société. 
Dans le langage floral: les fleurs du châtaignier désignent la justice et l’équité. 
Vertus médicinales:Le châtaignier est utilisé pour lutter contre l’anémie, la coqueluche, la toux, les diarrhées et les fièvres. On conseille les châtaignes comme reminéralisant et tonique ( favorable à la circulation sanguine).

Le chêne 
Symbolique:Source inépuisable de force et de générosité. Symbole de majesté et attirant la foudre,c’est l’arbre sacré de la plupart des traditions.
Pour les Grecs et les Celtes, le chêne représentait la force invincible et la longévité.
-Force généreuse et solidité.
-Communication entre le ciel et la Terre 
Légende: Abraham reçut les révélations de Yahvé auprès d’un chêne.
Les Dryades (ou Nymphes du chêne) vivaient dans une forêt de chênes qu’elles protégeaient des emprises sacrilèges. Elles étaient aussi robustes que ces arbres dont elles épousaient la forme. Parfois, l’une d’elles se mariait avec un humain, telle Eurydice qui épousa Orphée. A leur côté vivaient les Hamadryades qui demeuraient sous l’écorce du chêne qu’elles choisissaient comme résidence. 
C’était un arbre oraculaire dans lequel les dieux parlaient, où les druides cueillaient le gui sacré et dans lequel Héraclès tailla sa massue invincible. 
À Dodone, en Grèce, se tenait près d’un chêne un oracle qui dans le bruissement des feuilles décryptait les messages de Zeus.chene
Suprême honneur, Zeus transforma Philémon en chêne afin de le remercier de sa piété.
C’est aux branches d’un chêne que l’on suspendit la toison d’or. 
C’est sous un chêne encore que Saint Louis, dans la forêt de Vincennes écoutait les doléances de ses sujets et rendait justice. L’arbre lui communiquait sa sagesse.
Jeanne d’Arc, pendant sa jeunesse, écoutait les voix célestes qui se faisait entendre dans le chêne des fées qui trônait au centre du village de Domrémy. 
Emblème de l’hospitalité pour les Celtes qui l’adoraient tels les Grecs comme le temple vivant où demeuraient les nymphes.C’est pourquoi les bûcherons devaient être prudent lorsqu’ils coupaient un chêne.Le chêne était l’un des sept arbres sacré du bosquet des druides.
Méditer sous cet arbre:Caresser lentement l’écorce d’un chêne permet de recevoir son énergie qui pénètre lentement le corps par les doigts.
 
Vertus médicinales:Usages médicinaux nombreux: Ecorce astringente,hémostatique et antiseptique.Le chêne est reconnu pour ces vertus permettant de lutter contre les angines, durillons, hémorroïdes, plaies de toutes sortes, engelures, diarrhées, énurésie, leucorrhée, problème du tube digestif et tuberculose.
Les glands étaient utilisés jadis en nourriture dans les temps de la disette.

 

Le chèvrefeuille (arbuste) 
Symbolique:Symbole de l’initiation puis de chasteté et d’innocence( Fidélité respectueuse envers l’être aimé).
Légende:Pour les Celtes, le chèvrefeuille désignait quelqu’un ayant reçu un enseignement druidique. 
Le chèvrefeuille fut pendant des siècles la parure des jeunes filles. En Bretagne, à l’attention des prétendants les jeunes filles déposaient devant leur porte des bouquets de chèvrefeuille afin de leur signaler qu’elles avaient déjà un fiancé ou qu’elles étaient encore vierges
Méditer sous cet arbre:Bien qu’il ne s’agisse pas d’un arbre, un plan de chèvrefeuille contre un mur du jardin, ou simplement une feuille de cette plante dans une demeure apporte un peu de son énergie, incitant à la méditation et à l’étude.
Dans le langage floral: les fleurs de chèvrefeuille désignent les liens d’amour qui unissent deux êtres.
Vertus médicinales:

6f45e1_c1ce72755b5c4b458df4b51360083e2a_mv2.jpgle cyprès 
Symbolique:Arbre sacré pour sa longévité et sa verdure persistante, on l’a surnommé « Arbre de vie »
Pourtant chez les Grecs et Romains il est en relation avec l’enfer et ses divinités, c’est l’arbre des mondes souterrains. (Et pour cela il est souvent planté dans les cimetières des pays méditerranéens)
  Vertus médicinales:Freine le système parasympathique et stimule les oestrogénes.

 

L’églantier (rosier sauvage) (Arbuste) eglantier
Symbolique:Toutes la magie de cet arbuste tient dans le fait que, malgré des fleurs qui ne durent qu’une journée, il reste fleuri plusieurs semaines.Ainsi la floraison de cet arbre manifeste l’ouverture sans cesse renouvelée.:
 L’églantine encourage l’expression de soi, de son vrai soi profond, afin de promouvoir des relations plus ouvertes. C’est par l’ouverture à soi que l’on peut s’ouvrir aux autres.
Dans le langage floral: Symbole de féminité et de grand amour.
Vertus médicinales: Sirops,tisanes,essences,vins,confitures et huile essentielle réputée.Nombreuses applications culinaires,cosmétiques,aromatiques,médicinales(cicatrisation). 

 

L’érable 
Symbolique: Indépendance et liberté.
Légende: Pour les druides, une bonne étoile veillait sur la destinée de leurs protégés car l’érable était le messager des dieux. Ceux-ci parlaient aux hommes dans le souffle du vent agitant les hautes branches de l’arbre.
Ils utilisaient sa sève comme breuvage destiné à calmer les esprits impulsifs et violents.On assurait que cette potion, mélangée avec d’autres sucs végétaux, avait également la capacité d’apaiser les inflammations de toutes sortes.
C’est un érable immense qui dominait la fontaine de Barenton dans laquelle Merlin l’Enchanteur venait puiser des gobelets d’eau pure. 

Méditer sous cet arbre: saura regonfler les esprits lassés des multiples épreuves de l’existence. 
Dans le langage floral:les fleurs d’érable désignent la réserve et le sens de l’observation.
Vertus médicinales:l’érable est connu pour soutenir les traitements contre l’asthénie, les affections pulmonaires, les rhumatismes, et pour redonner du tonus aux convalescents, car son énergie est puissante et dynamique. Le sirop d’érable est un excellent reconstituant. 

L’eucalyptus 
Symbolique: Purification
Légende: On brûlait ses feuilles dans les pièces afin d’en chasser les mauvais esprits ou les miasmes et puantes odeurs.
Méditer sous cet arbre: On méditera sous son ombrage, à l’abri de sa splendide puissance, de ses feuilles pointues, en humant son fort parfum, et on se laissera pénétrer par son énergie (qui chassera les stress et soucis de la vie quotidienne).
Vertus médicinales: l’eucalyptus est connu pour combattre les affections pulmonaires, les problèmes des voies respiratoires, les migraines et les rhumatismes, les brûlures.

Le figuier 
Symbolique: Volonté de survie,mais aussi générosité et richesse naturelle.(le figuier s’accroche dans le moindre creux de rocher, la moindre fissure pour y puiser l’eau nécessaire à sa survie). 
Légende: Le bouddhisme raconte que Vishnou naquit à l’ombre des branches d’un figuier et fut nourri par l’abondance de ses fruits.
Cérès, déesse des moissons, offrit un jour un figuier à un Athénien qui lui avait offert l’hospitalité.
Selon Horace,le figuier à donné son nom au foie, ficatum, depuis qu’un éleveur romain nommé Agicius engraissa ses oies avec des figues pour obtenir un foie gras au goût particulièrement apprécié des nobles romains.
Méditer sous cet arbre:L’homme peut y voir une analogie avec le courage, l’intelligence et la volonté qu’il est nécessaire de déployer pour vivre et réussir son expérience sur la terre. 
 
Vertus médicinales: Le figuier est connu pour les traitements contre les affections pulmonaires, la toux, les troubles de la circulation sanguine, les hémorroïdes et les varices.
Il fait aussi office de caille-lait et de purgatif. 

 Le frêne 
Symbolique: Symbole de solidité puissante (on en faisait des lances) et d’immortalité (en Scandinavie)
Légende:Au printemps il reste longtemps dénudé et en automne est le premier à se dépouiller de ses feuilles. (D’où certaines légendes ironiques…)
 
Vertus médicinales: Si on l’excise il délivre une sève sucrée ,la manne, favorable aux enfants, convalescents et femmes enceintes.

Le hêtre 
Symbolique: Le hêtre symbolise la confiance, la patience et la douceur, une forte vitalité empreinte cependant de raffinement, de joie et de féminité
Légende: Pour les druides d’Irlande, il représentait la connaissance écrite, symbolisée par des signes. Le mot anglais book vient d’un mot gothique signifiant lettre, rattaché au mot beech, hêtre, dont on se servait pour faire les tablettes à écrire. (Hêtre était ainsi un synonyme de littérature) hetre.jpg
Méditer sous cet arbre: Le hêtre aide à se voir plus positivement et à trouver de la confiance ,il limite la perméabilité aux émotions des autres et apporte le calme nécessaire pour aborder le tourbillon de la vie.Il apporte la sérénité et la patience. 
Dans le langage floral: les fleurs du hêtre désignent la prospérité et le succès en société.
Vertus médicinales: La créosote, un goudron qui provient de son bois, découvert en 1832 par Reichenbach et qui est connu comme un antiseptique puissant.
Le hêtre est connu pour ses vertus contre les affections pulmonaires, les fièvres, les rhumatismes, le paludisme et les parasites intestinaux, et pour soutenir les traitements contre les dermatoses et la tuberculose. 

L’if 
Symbolique: l’éternité et la continuité des cycles de vie 
Légende:L’if fut longtemps utilisé pour fabriquer des arcs, des flèches, des lances et des boucliers. Nos ancêtres s’en servaient dans la confection des massues et des fléaux d’arme, tandis que les druides taillaient leurs baguettes dans ses branches.C’est sur son bois que l’on inscrivait les oghams (runes), tandis que l’on empoisonnait les pointes de flèches avec sa sève.
C’était l’un des cinq arbres magiques de l’ancienne Irlande.
L’If de Ross était un arbre merveilleux dont les fruits donnaient la Connaissance à tous ceux qui en mangeaient, après une quête aussi longue que périlleuse telle celle des chevaliers de la Table Ronde… 
Méditer sous cet arbre: apporte la sérénité et l’acceptation des grands cycles de vie et de mort.
Dans le langage floral:, les fleurs de l’if désignent la tristesse terrestre,donc passagère, mais aussi l’espérance de la vie qui ne s’interrompt jamais. 
Vertus médicinales:L’if est surtout connu pour ses vertus diurétiques et astringentes mais sa sève et ses fruits sont toxiques. 

Le noisetier (ou coudrier) 

Symbolique: La noisette symbolise la sagesse c’est pourquoi le noisetier est associé au puits et à un enseignement caché, difficile d’accès. C’était le bois des baguettes (magiques) des druides et des bardes. 
Légende:si l’on dormait sous ses branches, il arrivait que l’on fasse des rêves prophétiques. C’est pour cela que les sourciers se servent de ses branches comme baguettes pour découvrir des sources cachées sous la terre.
Le noisetier est associé aux puits et est souvent planté non loin d’eux, afin d’en assurer la protection. 
Dans la mythologie celtique, le noisetier était le gardien de la source des sciences. 
Les licornes et les fées, initiatrices de l’enseignement druidique, se cachaient dans ses branches.Le noisetier était l’un des sept arbres sacrés du bosquet des druides.
Une ancienne coutume bretonne voulait que l’on place une corbeille remplie de noisettes sous le lit des jeunes mariés afin que leur union soit féconde. 
Méditer sous cet arbre:La méditation près d’un noisetier portera sur la connaissance et le savoir, l’expérience dont on tire des fruits, et la manière dont on doit s’ouvrir afin de recevoir de nouvelles connaissances. 
Dans le langage floral:Les fleurs du noisetier désignent le désir et la capacité de réconciliation.
Vertus médicinales:La médecine des plantes lui emprunte son écorce, ses chatons, ses feuilles et ses fruits.Le noisetier est connu pour ses vertus dépuratives, diurétiques, antihémorragiques, astringentes, cicatrisantes et fébrifuges. Il est aussi utilisé pour soutenir les traitements de beauté, et lutter contre la dermatose, les calculs urinaires, la sénescence, les ulcères et les varices, pour chasser les parasites intestinaux et équilibrer les menus des diabétiques.

  

Le noyer 
Symbolique: La noix est le symbole de l’intelligence à cause de la forme de ses cerneaux qui ressemblent à s’y méprendre â un cerveau humain.
Légende :Pour les paysans, le noyer est un arbre de bon augure. S’il donne beaucoup de noix une année, ils savent que l’hiver sera rude, mais par contre que la récolte de blé suivante sera très bonne. 
Les Gaulois s’en méfiaient, car c’est un arbre plutôt solitaire, il signifie d’ailleurs mauvais voisinage. Dormir sous la ramure d’un noyer serait maléfique.
En Corrèze on ajoute que si l’on dort en dessous on se réveille avec la fièvre. ( Ceci vient sans doute du fait que le noyer exhale une odeur pénétrante qui nuit très souvent aux végétaux situés sous sa frondaison).
La légende dit que si on cueille des branches la veille de la Saint-Jean et qu’on les suspende dans la maison, on est protégé de la folie et de la foudre.
Dans le Dauphiné, on offre une noix fraîche aux jeunes mariés devant l’église Ce présent symbolise l’attachement que chacun doit avoir pour l’autre (comme les deux cerneaux liés ensemble dans la coquille).
En Ecosse, les fiancés font brûler deux noix dans le foyer; selon l’apparence du feu et la manière dont elles se consument, ils connaissent en détail l’avenir de leur ménage.
Le noyer est à l’origine des noms suivants : Nouget, Nogaro, Noguier. 
Dans l’est de la France, on gardait près de la cheminée des feuilles de noyer séchées et quand l’orage menaçait on les brûlait dans le foyer pour repousser le tonnerre et la pluie au loin.
C’est avec le noyer que l’on fabriquait les meilleurs sabots. 
Vertus médicinales: On l’utilisait autrefois pour redonner des cheveux à ceux qui en manquaient en leur administrant des cataplasmes de noix mâchées sur le crâne.
La noix fournit de l’huile très appréciée, de la teinture par son brou , et son bois est très utilisé en ébénisterie. 

 

L’olivier 
676158acdda40dffa19a8b32a944e3f0Symbolique: trés apprécié (symboles nombreux): 
-en premier lieu la PAIX retrouvée mais aussi:
-fécondité,longévité,force,victoire (la couronne des vainqueurs),pureté,etc…
C’était l’arbre consacré au dieu romain Jupiter et à la déesse grecque Athéna.
Légende:le rameau d’olivier que la colombe rapporte vers l’arche à la fin du déluge
La croix du Christ aurait été en cèdre et olivier.
Dans le langage floral:Au moyen-age c’était l’arbre de l’amour.
 

L’orme 
Symbolique:Les seigneurs rendaient la justice sous son ombrage, d’où son nom d' »arbre de Justice ».
Légende:Il existe encore dans la Somme 3 ormes légendaires et tricentenaires dont on dit qu’ils auraient sauvé un village de la peste décimant la région.
. Cet arbre est généralement attribué à Bacchus car il était utilisé pour son culte et dans la culture de la vigne. En effet, les piquets de vigne étaient en orme.
L’orme au feuillage précoce était planté, à l’origine, par les nymphes elles-mêmes, près de la tombe des héros.
Méditer sous cet arbre: sur les cycles de l’énergie naturelle qui est en nous, toujours renouvelée afin que nos expériences et nos blessures deviennent notre force. 
Dans le langage floral:
Vertus médicinales:L’arbre aux pouvoirs surnaturels: au Moyen age il était réputé guérir la lèpre et autres maladies cutanées. Les sorciers utilisaient l’écorce pour concocter des remèdes puissants (rhumatismes et sciatiques).
Les feuilles de ces arbres, appliquées sur les plaies, étaient considérées comme les plus bénéfiques contre les hémorragies. 
Il est aussi réputé contre la calvitie, les dartres, l’eczéma, les dermatoses, les plaies.

Le peuplier
Symbolique:C’est l’arbre du Peuple (d’où son nom tiré du latin Populus) car c’était sous des Peupliers que l’on prenait autrefois les décisions importantes.
Suivant la Tradition européenne le peuplier est attaché à l’Autre Monde,à la vie cyclique des âmes,c’est l’arbre de la mélancolie, du souvenir des êtres disparus...
Pour les druides, le peuplier symbolisait le vieil âge de l’homme en raison de ses feuilles blanches. Mais le peuplier est aussi toujours porteur d’espoir et promesse de régénérescence.

Légende:La mythologie grecque raconte que la nymphe Leucé se métamorphosa en peuplier en tentant vainement d’échapper à Hadès qui la poursuivait.Elle demeure depuis, dans l’Autre Monde, sur la rive du fleuve « Mémoire ». Héraclès, ayant visité le territoire des morts, ramena une branche de ce peuplier et s’en tressa une couronne. Les feuilles qui touchaient sa tête devinrent blanches tandis que les autres restaient noires comme l’âme des morts. Depuis, on honore le peuplier blanc car sa double couleur en fait un arbre des deux mondes. 
Méditer sous cet arbre: …vous aidera à oublier les choses vaines pour accéder à votre véritable mémoire profonde (karmique). 
Dans le langage floral: les fleurs de peuplier désignent le temps, le courage d’entreprendre et la patience. 
Vertus médicinales: Nombreuses.Le peuplier est connu pour ses vertus toniques,expectorantes,fébrifuges, diurétiques, aseptisantes et vulnéraires. Il est utilisé notamment pour soutenir les traitements contre les hémorroïdes,les problémes urinaires, les intoxications alimentaires, les affections pulmonaires, les douleurs articulaires, les gerçures et les rhumatismes. 
Les amérindiens utilisaient sa résine contre les maladies de peau.

 

Le pommier 
Symbolique:le pommier a engendré des croyances magiques: 
-il aide à acquérir l’Immortalité,la fécondité,la beauté
-il améliore les Connaissances
-il procure la SagessePlanches de botanique de Duhamel
Légende:Les Pommes d’Or du jardin d’Héra gardé par les Hespérides. Avallon, l’île des Pommiers où reposent Arthur, Merlin, Morgane et Mélusine.(Le pommier était l’un des sept arbres sacrés du bosquet des druides) 
Les licornes étaient supposées se reposer et se réfugier sous ses branches.
En transperçant de sa flèche une pomme posée sur la tête de son fils Guillaume Tell libéra son peuple et son pays
Méditer sous cet arbre:.Apporterait la sagesse.
Les anciens druides assuraient que la connaissance était l’attribut de cet arbre 
Anecdote connue: La méditation sous un pommier donna à Newton l’idée imagée de la pesanteur et de la gravitation universelle
Dans le langage floral:Il symbolise l’amour et la perfection, le lien permanent qui unit l’homme à la nature
Vertus médicinales: »Manger une pomme par jour préserve de la maladie » ,
Vieux dicton qui montre que depuis trés longtemps la Pomme est considéré comme un fortifiant et un reméde préventif.
Le pommier est connu pour ses vertus diurétiques, antigrippales et dépuratives. Il est utilisé pour soutenir les traitements contre l’anémie, le diabète, l’infarctus du myocarde, le cholestérol, l’hypertension et l’asthénie, les maux de foie et d’estomac, pour soulager les douleurs articulaires, les insomnies et le surmenage.
Il participe aussi aux soins de beauté, de la peau et du visage. 

Le sapin
Symbolique:Un pont entre ciel et terre.Il exprime la fluidité du lien qui relie le haut et le bas, le spirituel et le matériel, l’esprit et la matière.
Depuis les Celtes c’est le symbole de l’espoir toujours renouvelé des forces de lumière sur les ténèbres, et de la vie sur la mort. De nos jours,au solstice d’hiver, le sapin de Noël est devenu symbole de don et générosité(les cadeaux de Noël)
Légende:Il était sensé conjurer les mauvais sorts(aiguilles de sapins) et empêchait la foudre de tomber.
En Allemagne on flagellait les femmes stériles le jour du mardi gras pour leur permettre d’avoir des enfants.
Chez les Grecs,pour attirer le regard de la déesse Artémis à l’arc d’argent, on plaçait devant la porte et tout autour de la chambre où devait avoir lieu la naissance de nouveaux-nés des rameaux de sapins que l’on brûlait rituellement comme des torches.
Dans les cultes gaulois, Druntia, déesse du Sapin, était honorée comme protectrice et reine des druides. 
Méditer sous cet arbre: Cet arbre toujours vert est un messager qui nous encourage à poursuivre notre chemin, à supporter les problèmes de l’existence comme ses branches supportent le poids glacé de la neige. Le sapin porte en lui l’énergie de la résistance, et la lumière de l’espérance, qu’il donne à celui qui sait les capter.
Dans le langage floral:Les fleurs du sapin désignent l’élévation d’esprit, l’idéal spirituel.
Vertus médicinales:la première qualité du sapin est la fluidité.Il aide à libérer la respiration et à lever les blocages qui proviennent d’une mauvaise circulation de l’énergie ou du sang dans le corps.
Vertus toniques, diurétiques et cicatrisantes. Il est utilisé aussi pour soutenir les traitements contre les durillons et les verrues, et pour accélérer la cicatrisation des plaies. 
La résine trés estimée a de nombreux pouvoirs (contre l’asthme, la bronchite et la toux notamment).

 

Le saule 
 
Légende:Le rituel magique légendaire:en jetant une croix faite de deux brindilles de saule dans une source sacrée on connaissait l’heure de sa mort.
Si la croix flottait, c’était la mort dans les mois à venir, par contre elle s’annonçait d’autant plus lointaine que la croix coulait rapidement vers le fond.
 
Vertus médicinales:L’aspirine(l’acide salicylique est tirée du saule qui posséde lui aussi de trés nombreuses vertus):
-contre les rhumatismes(saule blanc).
-contre le pyrosis,les aigreurs d’estomac,les intoxications alimentaires(écorce).
-contre les douleurs arthritiques et les cors.
-contre l’insomnie nerveuse (feuilles).

Le tilleul 
Symbolique:Arbre protecteur,symbole d’amitié et de fidélité mais aussi d’amour conjugal.
Légende:On le suspendait dans les étables et les maisons pour son pouvoir protecteur, même si les elfes dansaient en rond autour de lui en laissant sur le sol des cercles verts
Tilia_cordata_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-139Celui qui portait un sachet contenant son écorce broyée était à l’abri des chutes, blessures, insolations, intoxications et en général de tous dangers corporels…
Les sorcières aussi aiment les tilleuls et c’est sans doute pourquoi dans les Flandres on trouve souvent accrochées à ses branches des images de la Vierge, pour les éloigner lorsqu’elles veulent se réunir sous ces arbres.

Vertus médicinales:Employé pendant des siècles contre les affections de la peau, les maladies épidémiques, la paralysie, les vertiges et les œdèmes. Sa deuxième écorce guérirait les ophtalmies et son ombre serait très bénéfique aux épileptiques.Ses fleurs ont des propriétés adoucissantes reconnues (tisane).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Ginkgo biloba, l’arbre miracle !

Le ginkgo biloba est un grand arbre qualifié de fossile vivant parce qu’il est le dernier
représentant inchangé d’une famille d’arbre qui s’est éteinte il y a plus de 300 millions
d’années. Les dinosaures ont croisé les ginkgoacées…

 

Propriétés thérapeutiques

Ces propriétés sont nombreuses : on utilise la feuille, la pulpe et les graines pour ses vertus antioxydantes, neuroprotectrices et vasodilatatrices.

La Commission E allemande reconnait l’usage du ginkgo pour :
• Les pertes de mémoire et de concentration, les états dépressifs, l’acouphène, les
étourdissements et les maux de tête associés au syndrome organique cérébral et à
toutes les formes de démence ;
• Améliorer la circulation périphérique dans les syndromes vasculaires occlusifs dont
la claudication intermittente ;
• Les vertiges et l’acouphène d’origine vasculaire…. (usages, Académie de l’Apothicaire PAGE 69 pdf))

Propriétés magiques

 

Originaire de Chine le ginkgo est également appelé « arbre aux 40 écus » à cause de ses feuilles en éventail qui deviennent jaune d’or en automne. L’arbre sacré des chinois, canalise les 4 Eléments avec une dominante Terre au même titre que le chêne, la mandragore et le ginseng.

Les grimoires de plantes s’entendent à dire que la poudre de ginkgo apporte  la richesse financière, les biens de toutes sortes et la renommée.
« Ajoutez de l’encens de manne et de la poudre de gui à la poudre de ginkgo pour attirer rapidement l’argent mais n’utiliser jamais de plantes vénusiennes ou martiennes. »

2F3E97DF-621A-C355-FF9B-F59A548FEBCC

Représentation :

feu (rouge)
eau (bleu)
air (jaune)
terre (marron)

 

 

Symbole de paix, de longévité au Japon, son invincibilité (Hiroshima, tout de même) font du Ginkgo une puissante représentation de la force et de la prospérité.

 

Millepertuis : le chasse-diable

Synonymes : Chasse-diable, Herbe de la Saint-Jean, Herbe aux mille trous, Herbe aux piqûres, Herbe percée. Perforatum, millepertuis, herbe percée… L’ensemble de ces substantifs et adjectifs fait référence aux milliers de petits trous que l’on aperçoit sur les feuilles quand on regarde les rayons du soleil à travers elles. En revanche, hypericum se décompose comme suit : […]

via Millepertuis : le chasse-diable — [Books of] Dante

Les herbes de la Saint-Jean : se préparer à cueillir

Ces plantes représentent  l’ « énergie solaire condensée et manifestée […]. Elles captent les forces ignées de la terre et reçoivent l’énergie solaire. Elles accumulent cette puissance. D’où leurs propriétés guérisseuses ou vénéneuses ».

 

 Le millepertuis, que les Anciens considéraient comme une plante douée du pouvoir de chasser les démons, s’appelle aussi chasse-diable, herbe de la Saint-Jean [ndr : depuis au moins le XIV ème siècle], et la tradition veut d’ailleurs que la cueillette s’effectue le 24 juin à midi » (3).

De l’armoise, « on croyait que la plante avait toute sa vertu au solstice d’été […]. On attribuait surtout de grandes vertus antiépileptiques aux fragments de vielles racines noircis […] que l’on cherchait sous les souches d’armoise à la veille de la Saint-Jean » (4). Rappelons au passage que Jean le Baptiste était patron des épileptiques.

« La sauge était considérée comme une plante sacrée par les Grecs, et il était d’usage d’en offrir aux dieux afin de les disposer favorablement à l’égard des sollicitations »

 

Article complet :

On dit des herbes qu’elles étaient très souvent sacrées, particulièrement grâce à leurs propriétés curatives qui auraient été découvertes par les dieux. Ainsi, rendre hommage aux plantes fut-il un bon moyen de reconnaître aux divinités leurs grandeurs. Si pour les Égyptiens antiques le blé poussait du corps d’Osiris, cela ne doit rien au hasard, ce […]

via Enquête : les herbes de la Saint-Jean — [Books of] Dant

L’armoise – Artemisia vulgaris

Synonymes : herbe de la Saint-Jean, herbe de feu, artémise, couronne de Saint Jean-Baptiste, tabac de Saint-Pierre, herbe aux cent goûts. « L’armoise donne l’impression d’une puissance détrônée, dédaignée qu’elle est devenue après avoir tenu tant de place dans les préoccupations des hommes ». Paul-Victor Fournier. Bien que présentant davantage de lustre que certaines autres Artemisia (absinthe/Artemisia absinthium, […]

via L’armoise (Artemisia vulgaris) — [Books of] Dante

La force que donne l’Amour de soi

Etre heureux avec soi-même, s’aimer sans ce juger, avoir la force de se pardonner…être aussi tolérant et empathique envers soi qu’envers les autres.
Et si la bienveillante tendresse que nous posions sur nous même changeait la donne.
J’en suis convaincue, la force la vraie, celle qui vous donne la liberté, la confiance, celle qui vous permet d’accepter les autres sans jugement, d’avancer sans crainte, de relever tous les défis, c’est l’Amour que l’on se porte.

Ne vous y méprenez pas, je ne vous enjoins pas à devenir un épouvantable égocentrique, égoïste, arriviste…narcissique qui fait le vide autours de lui.
Nous sommes « condamnés » à être nous-mêmes et à errer dans notre corps sur cette Terre. Nous n’avons pas d’autre choix que d’apprendre à nous connaître, à nous accorder une certaine valeur. Soyons simplement un peu plus tendre et bienveillant envers nous même.

Nous avons tous un talent, nous avons tous de la beauté en nous.

L’Amour de soi, c’est ce sentiment d’évoluer sans peur particulière d’assumer ce que l’on est, ce que l’on pense et ce à quoi on aspire.

L’Amour de soi, c’est par où l’on doit commencer pour s’ouvrir à tous, à tout.

cropped-course.jpg

A lire ailleurs ❤

Secret de guérisseuse : le millepertuis

Vive les vacances!  J’ai enfin eu le temps de préparer mon macérat huileux de Millepertuis.

Cette plante fleurit depuis la Saint-Jean, jusqu’en septembre…elle est formidable!  Elle est très répandue en Europe, on la trouve à l’état sauvage dans les prés et les champs, sur des terrains en friches ou en bordure de chemin.

Ses propriétés sont multiples et déjà connues dans la Grèce antique pour ses vertus anti-inflammatoire, cicatrisante et antalgique.  Récoltée en Europe la veille de la St-Jean, cette plante couleur du soleil, possédait pour les anciens de véritables vertus surnaturelles : brûlées dans les feux de la fête, elle chassait le diable et les maladies ; gardée chez soi, elle éloignait le tonnerre ; sous forme d’huile ou d’autres préparations, elle guérissait presque toutes les maladies.  Depuis, elle est utilisée en usage interne pour traiter les états dépressifs. Pour cet usage, votre médecin ou pharmacien vous conseillera. Les interactions avec d’autres médicaments sont nombreuses et dangereuses.

Préparation du macérat

Partir à la cueillette de cette plante est facile. Elle pousse (presque ) partout sur les bords de chemins secs et ensoleillés. On coupera des tiges et un gros bouquet sera ramener à la maison. millepertuis-cueillette

Les sommités florales seront coupées à la maison sans trop de précaution : les principes actifs de la plante se concentrent dans la sommité fleurie et les quelques jeunes feuilles qui l’entourent.  Les pots sont remplis de fleurs, bien tassés puis recouvert de l’huile de votre choix (pépin de raisins pour ma part).

Etape suivante, la macération au soleil.  Tant que l’huile n’est pas rouge très foncé, elle reste au soleil, couvercle toujours fermé. Compter de 20 à 40 jours.

Hyperycum5.jpg
Lorsque la couleur rouge est stabilisée, l’huile est filtrée. Certaines huiles comme l’HE de romarin sont des antioxydants très puissants : 4 à 6 gouttes d’huiles essentielles pour 100 ml de macérat huileux évitera que l’huile ne rancisse.
La conservation se fera à l’abri de la la lumière dans une pièce tempérée (flacon ambré dans la salle de bain, pour ma part)

Utilisation

Cette huile s’utilise en massage sur les bosses, bleus, coups de soleil (attention à ne pas vous exposer au soleil, elle est ultra photo sensibilisante!).

Elle aide à la cicatrisation, fera merveille sur les érythèmes fessiers des bout’d’choux.

C’est un pur cadeau de Dame Nature, ne vous en privez pas!

Elyonah

 

Je viens de découvrir ce super article : Elixir Floral de Millepertuis Officinal sauvage.
Plein d’autres infos! A lire de TTU 😉

 

course

Jeûne thérapeutique & cancer

Sur ARTE, prochainement et en ligne, ci dessous

Dans les pays occidentaux, les cas de diabète, d’hypertension, d’obésité, de cancers se multiplient et la consommation de médicaments explose. Et s’il existait une autre voie thérapeutique ? Depuis un demi-siècle, en Russie, en Allemagne et aux États-Unis, des médecins et des biologistes explorent une autre piste : le jeûne. Réputé pour sa source d’eau chaude, le sanatorium de Goriachinsk, dans la plaine sibérienne, est aussi connu pour son centre de jeûne, créé en 1995. Atteints d’asthme, de diabète, de rhumatisme, d’allergie…, les patients, très encadrés, n’ingurgitent rien à part de l’eau durant douze jours en moyenne, mais la cure se prolonge parfois trois semaines. Après la douloureuse crise d’acidose des débuts, ils se sentent plus en forme et les deux tiers voient leurs symptômes disparaître après une ou plusieurs cures. Remboursé, ce traitement s’appuie sur quarante ans d’études scientifiques, malheureusement non traduites, qui ont démarré sous l’ère soviétique. Bien qu’elles soient inconnues hors de Russie, des médecins et chercheurs occidentaux creusent aussi ce sillon, même si, aux pays du médicament-roi, ils bénéficient de peu de subventions.

Réflexe atavique

Le documentaire nous emmène aussi en Allemagne, à la clinique Buchinger, sur les rives du lac de Constance, où l’on soigne par le jeûne des maladies chroniques, et aux États-Unis, où Valter D. Longo, professeur de biogérontologie à l’université de Californie, étudie les effets du jeûne sur des souris atteintes de cancer – il a mis en évidence le fait que, chez elles, le jeûne décuple les effets de la chimiothérapie. À l’aide d’infographies très claires, le film explique les bouleversements complexes qui s’opèrent dans un organisme à la diète. Grosso modo, il réapprend à vivre de ses réserves, un réflexe atavique qui le purge et le rend plus fort. Aussi efficace que troublante, la démonstration de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade (Mâles en péril) incite à réévaluer notre approche de la maladie et du soin. À l’instar des malades de Goriachinsk plus confiants après avoir surmonté l’épreuve du jeûne, on se découvre un corps plus résistant qu’on ne le croyait, une nouvelle plutôt réconfortante.