Le pouvoir de l’Eau (article cité)

 

Je aime partager les contenus sympas (pourquoi les plagier?), tel que celui-ci, quand le sujet me plait. Et celui m’interesse au point d’y avoir consacré 3 billets.
Bonne lecture

Les eaux magiques I
Les eaux magiques II 

Les eaux magiques III

Encyclopédie des Sorcières, de la Sorcellerie et de la Wicca Par Rosemary Ellen Guiley Traduit par Athénais L’eau a de très anciennes associations avec ce qui est pur et ce qui est sacré. Les Celtes étaient particulièrement fascinés par ses pouvoirs liés à la vie, à la guérison, à la purification, à la […]

via Le pouvoir de l’Eau — Étoile de Yule

Publicités

Les eaux magiques (II)

 

Outre l’eau lunaire et l’eau solaire, qui véhiculent la magie des luminaires, de ce qu’ils symbolisent et de leurs parcours dans le ciel (voir l’article Les eaux magiques I), l’eau peut  acquérir  une charge par un rituel, une intention, un lieu…
Dans tous les cas, l’eau va être porteuse d’une vibration élevée. Elle sera utilisée pour purifiée, bannir, exorciser, protéger et consacrer.

Eau bénite

L’eau est tenue sacrée par toutes les grandes religions du monde et, en tant que telle,  elle est partie intégrante de nombre de cérémonies ou de rituels.
L’eau bénite est un sacramental puissant très utile en occultisme, en effet elle permet la purification de divers objets et lieux, avant ou après un travail occulte.

Dans le christianisme, l’eau est indissociable du sacrement du baptême (par lequel un bébé ou un adulte est admis dans l’Église) ; et chaque année le prêtre bénit une grande cuve d’eau à l’entrée dans la vigile pascale. Les nouveaux bâtiments : maison d’habitation, étable, écurie, magasin, etc., étaient habituellement consacrés par des prêtres ou des moines (dans l’Antiquité c’étaient les druides qui s’en chargeaient).

Consacrer une eau c’est lui communiquer un message de l’ordre du sacré (l’eau, on l’a déjà vu, est très sensible aux vibrations). Le message dont l’eau se charge au moment de la consécration se communique ensuite, par contact, à « l’utilisateur » de cette eau.

Beaucoup de technique sont présentées en ligne. De la plus simple bénédiction à la consécration catholique qui permet d’obtenir une eau exorcisante (contenant du sel bénit)

Eau lustrale

Cette eau sert à la consécration des autels. Pour faire de l’Eau Lustrale à partir de l’eau de source, il vous faudra du gros sel gris (non raffiné), du charbon et de l’Oliban.
L’Eau Lustrale doit être consacrée en lune ascendante, en général trois jours après la Nouvelle Lune, et en tous les cas avant le premier quartier. Il vous faudra d’abord exorciser l’eau et les différents éléments. (Voir ici le procédé complet décrit par Morigiane).

Eaux dynamisées

Que cela soit par le mouvement, le magnétisme, la musique, la pensée, la fréquence des mots, les symboles, la couleur, les ondes de formes…l’eau s’imprègne des informations vibratoires qui l’entourent.

la-memoire-de-leaulunesbleuduvar

L’eau conserve l’information et la transmet par résonance.

Ce reportage « Le message de l’eau « , sur les travaux Masaru Emoto vous en convaincra.

 

 

Les eaux miraculeuses

A travers la France, on peut rencontrer de nombreuses fontaines d’oracles ou de divination,  de fécondité, marieuses,  qui donnent la pluie, le beau temps, protègent de la foudre, donnent des vents favorables, de bonnes récoltes… choses essentielles dans une société rurale. (Les découvrir ici ).
Dans ma région la fontaine de Nans, à proximité de grotte la Sainte Baume présente une taux vibratoire particulièrement élevé. J’utilise cette eau comme base pour faire mon eau consacrée.

La_Sainte_Beaume_126.jpg

Prochain et dernier billet sur le thème des eaux magiques : les eaux parfumées.

D’ici là, deux ouvrages à découvrir en ligne

 

 

cropped-course.jpg

 

 

 

Les eaux magiques (I)

Les eaux magiques sont multiples. On regroupe sous ce terme, différentes formules.
Néanmoins, il convient de distinguer les préparations parfumées hydroalcooliques (type eau de Cologne) et les eaux énergisées (solaires, lunaires, chargées, bénites…) qui font l’objet de ce billet. Un autre article viendra sur les différentes eux parfumées et leurs usages.

Eau de lune

L’eau de lune s’imprègne de l’énergie lunaire. On peut la boire, la mélanger à la nourriture, l’utiliser pour des soins ou lors des célébrations des
La lune est essentiellement en connexion avec le corps éthérique. De nature yin (féminine) cette eau sera utilisée pour apaisée, favoriser l’endormissement ou éteindre un feu (inflammatoire 😉 ).
Pour mes ados, je prépare une eau de lune florale (hydrolat de lavande fine) qui fait merveille sur les imperfections acnéiques.

Cette eau sera utilisée pour les rituels magiques liés à la Déesse, en offrande à cette dernière. On pourra renforcer son  pouvoir en y ajoutant un petit fragment de pierre de lune.

L’idéal serait de préparer 12 eaux de Lune, chacune chargée de l’énergie de pleine lune du mois. Ainsi, l’eau de

  • Lune Bélier sera utilisé pour les rituels d’accroissement d’autorité,
  • Lune Taureau rituels liés à l’immobilier, la richesse
  • Lune Gémeaux rituels liés à la communication, les déménagements, l’écriture
  • Lune Cancer, la famille
  • Lune Lion, courage, rôle social
  • Lune Vierge, emploi, santé, intellect
  • Lune Balance, créativité, justice, liens karmiques
  • Lune Scorpion, mutation profonde, spiritualité, sexe
  • Lune en Sagittaire voyages, sports, vérité, solidarité
  • Lune en Capricorne, ambition, reconnaissance, carrière
  • Lune Verseau, liberté, arts, amitiés, se défaire d’habitudes néfastes
  • Lune en poissons, arts et facultés extra-sensorielles

Préparation
Rien de compliqué, juste de la discipline : se lever avant le soleil!
L’eau est placée dans un récipient sous les rayons lunaires toute une nuit, récoltée avant le premier rayon de soleil. Elle sera mise conservée à l’abris de la lumière (flacon de verre bleu foncé, par exemple).

 

desig.jpeg

Eau solarisée

De nature Yang, une eau exposée au soleil zénital vous donnera force et énergie pour atteindre vos buts. Utilisée en onction, boisson, sur un autel de Sabbat.
Pour celles et ceux qui pratiquent l’astrologie, la connaissance des archétypes des signes astrologiques permettra d’orienter l’usage des eaux solaire et lunaires.

  • Bélier, 21 mars au 20 Avril – L’égo « Je suis »
  • Taureau 21 avril au 20 mai- « J’ai »
  • Gémeaux,   21 mai au 21 juin- « Je pense »
  • Cancer , 22 juin au 23 juillet- « Je sens »
  • Lion,  24 juillet au 23 août- « J’aime »
  • Vierge, 24 août au 23 septembre- « Je sers »
  • Balance,  24 septembre au 23 octobre- « Nous sommes »
  • Scorpion,  24 octobre au 22 novembre- « Nous avons »
  • Sagittaire, 23 novembre au 21 décembre- « Nous pensons »
  • Capricorne, 22 décembre au 20 janvier- « Nous réalisons »
  • Verseau, 21 janvier au 19 février- « Nous aimons »
  • Poissons, 20 février au 20 mars- « Nous servons »

Ceux qui ne sont pas familiés de ce concept apprendront en écoutant les conférences de Luc Bigé « Symboles et archétypes, les 12 travaux d’Hercule« .

J’en resterai là pour aujourd’hui. Je vous parlerai prochainement des eaux lustrale, bénite, chargées et sacrées.

N’hésitez pas à compléter dans les commentaires et partagez vos savoirs.
C’est toujours sympa de savoir qu’on ne parle pas dans le vide 😀

 cropped-course.jpg

Les légendes françaises, poésie et enseignements

A la croisée des chemins de l’ancienne tradition et du christianisme, la mythique forêt de Brociélande. Plongez en elle avec le druide Jean-Claude Cappelli à travers son livre « Brocéliande : « Au-delà des Apparences  » ou en l’écoutant

 

 

Cinq légendes traditionnelles, à se faire conter…

LES LÉGENDES FRANÇAISES

 

Pour le plaisir, testez vos connaissances ici

Jeûne thérapeutique & cancer

Sur ARTE, prochainement et en ligne, ci dessous

Dans les pays occidentaux, les cas de diabète, d’hypertension, d’obésité, de cancers se multiplient et la consommation de médicaments explose. Et s’il existait une autre voie thérapeutique ? Depuis un demi-siècle, en Russie, en Allemagne et aux États-Unis, des médecins et des biologistes explorent une autre piste : le jeûne. Réputé pour sa source d’eau chaude, le sanatorium de Goriachinsk, dans la plaine sibérienne, est aussi connu pour son centre de jeûne, créé en 1995. Atteints d’asthme, de diabète, de rhumatisme, d’allergie…, les patients, très encadrés, n’ingurgitent rien à part de l’eau durant douze jours en moyenne, mais la cure se prolonge parfois trois semaines. Après la douloureuse crise d’acidose des débuts, ils se sentent plus en forme et les deux tiers voient leurs symptômes disparaître après une ou plusieurs cures. Remboursé, ce traitement s’appuie sur quarante ans d’études scientifiques, malheureusement non traduites, qui ont démarré sous l’ère soviétique. Bien qu’elles soient inconnues hors de Russie, des médecins et chercheurs occidentaux creusent aussi ce sillon, même si, aux pays du médicament-roi, ils bénéficient de peu de subventions.

Réflexe atavique

Le documentaire nous emmène aussi en Allemagne, à la clinique Buchinger, sur les rives du lac de Constance, où l’on soigne par le jeûne des maladies chroniques, et aux États-Unis, où Valter D. Longo, professeur de biogérontologie à l’université de Californie, étudie les effets du jeûne sur des souris atteintes de cancer – il a mis en évidence le fait que, chez elles, le jeûne décuple les effets de la chimiothérapie. À l’aide d’infographies très claires, le film explique les bouleversements complexes qui s’opèrent dans un organisme à la diète. Grosso modo, il réapprend à vivre de ses réserves, un réflexe atavique qui le purge et le rend plus fort. Aussi efficace que troublante, la démonstration de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade (Mâles en péril) incite à réévaluer notre approche de la maladie et du soin. À l’instar des malades de Goriachinsk plus confiants après avoir surmonté l’épreuve du jeûne, on se découvre un corps plus résistant qu’on ne le croyait, une nouvelle plutôt réconfortante.