đŸŒ±Baume de consoudeđŸŒ±

Les jeunes feuilles de consoude commence Ă  apparaĂźtre, c’est un bon moment pour rĂ©aliser un baume chargĂ© en principes actifs !





La consoude est une belle plante de la famille des Borraginacées, comme la bourrache, le myosotis, ou la pulmonaire.

TrĂšs connue comme « celle qui soude les os », elle est aussi une grande cicatrisante de la peau et des muqueuses. Ses propriĂ©tĂ©s cicatrisantes sont si puissantes que l’on doit Ă©viter de l’utiliser sur une plaie trop profonde, car elle peut favoriser une guĂ©rison trop rapide en surface au dĂ©triment des couches sous-cutanĂ©es. On pourra dans ce cas l’allier Ă  une plante dĂ©sinfectante, pour s’assurer que la plaie est bien dĂ©sinfectĂ©e et Ă©viter l’infection sous la cicatrice. Elle contient en grande quantitĂ© d’allantoĂŻne, qui stimule la rĂ©paration de l’Ă©piderme en profondeur. Ce principe actif est trĂšs prĂ©sent dans de nombreux soins cosmĂ©tiques, car celui-ci va stimuler la multiplication des cellules et donc favoriser la cicatrisation rapide.

Sa rĂ©putation n’est plus Ă  faire en cas de fracture et entorse, elle soulage rapidement la douleur et l’inflammation, et on pourra l’utiliser en compresse, infusion externe, onguent, baume, 
 C’est aussi une grande anti-inflammatoire, et Maria Treben la recommandait aussi pour l’arthrite, la goutte, et les douleurs musculaires, surtout en cataplasmes chauds.

En PÉRINATALITÉ, elle sera trĂšs intĂ©ressante en cas de dĂ©chirure du pĂ©rinĂ©e. L »onguent ou le baume dans ce cas seront trĂšs efficace.

Elle fut utilisĂ©e Ă©galement pour les Ă©rythĂšmes fessiers des bĂ©bĂ©s, mais plusieurs expĂ©riences ont rapportĂ©es qu’elle Ă©tait si efficace, qu’elle peut souder la lĂšvre et la vulve des bĂ©bĂ©s ! (expĂ©rience de mes professeures Ă  l’appui ! ). On l’utilisera donc avec prĂ©caution, en la mĂ©langeant avec une autre plante comme le Calendula par exemple.

En interne, c’est une plante extrĂȘmement controversĂ©e
 Elle fut utilisĂ©e pendant trĂšs longtemps, puis vers 1920, on dĂ©couvrit les pyrrolizidines, alcaloĂŻdes plutĂŽt toxiques. Ceux-ci peuvent s’accumuler dans le foie, et provoquer une occlusion de la veine hĂ©patique. Quelques cas ont Ă©tĂ© rĂ©pertoriĂ©s, sur des personnes l’ayant pris en grande quantitĂ© et sur de longues pĂ©riodes. On Ă©vitera donc de la consommer en interne au delĂ  de quelques jours, ou si l’on souffre de cirrhose, hĂ©patite ou problĂšme de foie. Bien sĂ»r on Ă©vitera Ă©galement sa consommation en interne durant la grossesse et l’allaitement.

RECETTE DU BAUME DE CONSOUDE

(pour 50 ml, donc environ 45gr ) 🌿

On utilise ses racines et ses feuilles. Ici je vous propose une utilisation à partir de ses feuilles, qui sont déjà trÚs chargées en principes actifs.
RĂ©colter plusieurs feuilles de consoude, que vous hacherez afin que l’huile puisse mieux imprĂ©gner les principes actifs. Les mettre dans un bocal et recouvrir d’huile vĂ©gĂ©tale. Laisser macĂ©rer 3 Ă  4 semaines (une lunaison 🌛🌝🌜) au soleil, en veillant Ă  recouvrir le bocal d’un papier kraft, afin de prĂ©server votre prĂ©paration des UV, et d’Ă©viter le rancissement. Les feuilles Ă©tant fraĂźches, vous pouvez soit ouvrir rĂ©guliĂšrement votre bocal pour laisser l’excĂ©dent d’humiditĂ© s’Ă©vacuer, soit y ajouter un peu de sel Ă  votre prĂ©paration qui absorbera l’humiditĂ© sans se mĂ©langer Ă  l’huile, soit recouvrir le bocal d’un tissu afin d’Ă©viter la condensation, mais il faudra ĂȘtre vigilant en cas de pluie.

( Si vous souhaitez plus d’informations sur les macĂ©rations huileux, je vous invite Ă  consulter cette article trĂšs dĂ©taillĂ© : https://www.facebook.com/jardinalchimique/posts/945729829461148 )

Vous pouvez aussi rĂ©aliser un macĂ©rat express en mettant votre bocal Ă  chauffer au bain-marie pendant environ 3-4H (mais personnellement je prĂ©fĂšre que mes prĂ©parations bĂ©nĂ©ficient de la mĂ©decine du soleil ☀)

Filtrer ensuite votre prĂ©paration, votre huile sera teintĂ©e d’une jolie couverte verte 🌿

Faites ensuite fondre 5 gr de cire d’abeille avec 40 gr d’huile de consoude, verser dans un pommadier, puis laisser refroidir votre prĂ©paration, et votre baume de consoude est prĂȘt !

Personnellement, pour cette prĂ©paration, j’aime la garder simple, sans y ajouter d’huiles essentielles. Mais libre Ă  vous de crĂ©er les synergies de plantes ou d’huiles essentielles que vous aimer !

Ce baume pourra s’utiliser pour toutes les affections citĂ©es plus haut, comme crĂšme cicatrisante aprĂšs une opĂ©ration, sur les vergetures, etc
 Vous pouvez aussi utiliser l’huile de consoude comme une huile de massage, ou l’intĂ©grer dans d’autres prĂ©parations comme des crĂšmes de soins, etc


Bon amusement 🍃

http://www.jardinalchimique.com (textes et photos)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.