Les sept Symboles du renouveau #Norouz

Selon la tradition perse,  Norouz  la nouvelle année  commence avec l’équinoxe du printemps (entre le 20 et 22 mars) et est célébré pendant 41 jours.

 

 

Une jolie tradition, pleine de symboles païens consiste à dresser une table de fête– le Haft Sîn ( les sept S) – qui comporte sept éléments dont le nom commence par S, chacun ayant une valeur symbolique propre.

Elle comporte traditionnellement les sept éléments symboliques comestibles de la nature

– Sabzeh : des pousses de germe de blé ou lentilles … (Renaissance)
– Samanu: pâte de ferme de blé sucrée (l’abondance)
– Senjed: fruit de l’argousier (l’amour)
– Sîr: ail (la médecine)
– Sîb: pomme (beauté et santé)
– Sumac: baie (soleil)
– Serkeh: vinaigre (l’âge et la patience)

Puis les éléments non comestibles traditionnellement présents :

– Sonbol : Jacinthe, fleur du printemps et des tulipes
– Sekkeh : Pièces de monnaie (prospérité)
– Des oeufs peints (fertilité)
– Un bol d’eau avec son poisson rouge (la vie)
– Un miroir (reflet de la vie)
– Des bougies (le feu et la lumière)
– Et enfin un livre sacre qui était l’Avesta, livre sacré des zoroastriens avant l’avènement de l’islam, le coran chez les musulmans aujourd’hui ainsi que les livres de deux grands poètes persans du XI ème et du XIV ème siècle selon les traditions de chaque famille : le Shâh Nâmeh ou livre des rois de Ferdowsi et le Divan de Hafiz.

Cette table est tenue telle qu’elle jusqu’au 13ème jour de l’année appelé le Sizdah Bedar.

Le treizième et dernier jour, nommé « Sizdah Bedar« , (littéralement « Treizième dehors« ), les familles se réunissent à l’air libre dans des parcs, pour pique-niquer et ainsi exorciser la malchance liée au chiffre 13.

A la fin de la journée, les « Sabzi » (les lentilles cultivées pour le « Haft-Sin » ou « Sept S« ) et qui ont désormais bien poussé (car ils ont recueilli toute la maladie et la malchance de l’année passée), sont jetés à l’eau afin d’éloigner tout malheur.

Avant de s’en débarrasser, les jeunes femmes célibataires ont pour habitude de nouer leurs tiges en faisant un vœu, pour espérer trouver un mari avant le prochain « Sizdah bedar« . Enfin, ça c’est ce que veulent nous faire croire ces messieurs 😉

2 réflexions au sujet de « Les sept Symboles du renouveau #Norouz »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.