Les cinq blessures d’âme et leurs masques

J’ai retrouvé il y a peu des notes sur un ouvrage que j’avais apprécié. L’ouvrage en question est de Lise Bourbeau, les cinq blessures de l’être qui empêchent d’être soi-même, Il apporte beaucoup d’éclairages sur l’origine de schémas répétitifs et de souffrances, sur nos réactions plus ou moins conscientisées et les croyances limitantes que nous entretenons sur la vie.

Ainsi,

  • Celui qui souffre de REJET alimente sa blessure chaque fois qu’il se traite de nul, de bon à rien, de ne faire aucune différence dans la vie des autres et chaque fois qu’il fuit une situation. La plus grande peur du fuyant est la panique. Il ne s’en rend pas toujours compte car il s’éclipse juste avant de paniquer et très souvent, au cas où il paniquerait.   Ta blessure de REJET est en voie de GUÉRISON lorsque tu prends de plus en plus ta place, que tu oses t’affirmer. En plus si quelqu’un semble oublier que tu existes, tu peux être quand même bien dans ta peau. Il t’arrive beaucoup moins de situations où tu as à vivre de la panique.   
  • Celui qui souffre d’ABANDON alimente sa blessure chaque fois qu’il abandonne un projet qui lui tenait à coeur, qu’il se laisse tomber, qu’il ne s’occupe pas assez de lui-même et qu’il ne se donne pas l’attention dont il a besoin. Il fait peur aux autres en s’accrochant trop à eux et s’arrange ainsi pour les perdre et se retrouver à nouveau seul. Il fait beaucoup souffrir son corps, se créant des maladies pour attirer l’attention. La plus grande peur du dépendant est la solitude. Il ne la voit pas car il s’arrange pour être rarement seul. En l’absence de présence physique, la télévision et le téléphone lui tiendront compagnie.   Ta blessure d’ABANDON est en voie de guérison lorsque tu te sens bien même si tu es seul(e) et que tu recherches moins l’attention. La vie est moins dramatique. Tu as de plus en plus envie d’entreprendre des projets et même si les autres ne t’appuient pas, tu peux continuer.
  • Celui qui souffre d’HUMILIATION alimente sa blessure chaque fois qu’il se rabaisse, qu’il se compare aux autres en se diminuant et qu’il s’accuse d’être gros, pas bon, sans volonté, profiteur, etc. Il s’humilie en portant des vêtements qui le désavantagent et en les salissant. Il fait souffrir son corps en lui donnant trop de nourriture à digérer et à assimiler. Il se fait souffrir en prenant sur lui les responsabilités des autres, ce qui le prive de sa liberté et de temps pour lui-même. La plus grande peur du masochiste est la liberté. Il ne se croit pas et ne se sent pas libre à cause des nombreuses contraintes et obligations qu’il se crée.   Ta blessure d’HUMILIATION est en voie de guérison lorsque tu prends le temps de vérifier tes besoins avant de dire oui aux autres. Tu en prends beaucoup moins sur tes épaules et tu te sens plus libre. Tu arrêtes de te créer des limites pour toi. Tu es capable également de faire des demandes sans te croire dérangeant(e) voire emmerdant(e).
  • Celui qui souffre de TRAHISON alimente sa blessure en se mentant, en se faisant croire des choses fausses et en ne tenant pas ses engagements envers lui-même. Il se punit en faisant tout lui-même parce qu’il ne fait pas confiance aux autres et qu’il ne délègue pas. Il est tellement occupé à vérifier ce que les autres font qu’il se prive de bon temps pour lui-même.   La plus grande peur du contrôlant est la dissociation et le reniement. Il ne voit pas à quel point il crée des situations de conflit ou des problèmes pour ne plus parler à quelqu’un. Bien qu’il s’attire des séparations ou des situations où il renie quelqu’un, il ne voit pas qu’il en a peur. Au contraire, il se fait croire que ces séparations ou reniements sont m ieux pour lui. Il pense ainsi qu’il ne se fera plus avoir.   Ta blessure de TRAHISON est en voie de guérison lorsque tu ne vis plus autant d’émotions au moment où quelqu’un ou quelque chose vient déranger tes plans. Tu lâches prise plus facilement. Je précise que lâcher prise signifie arrêter d’être attaché aux résultats, arrêter de vouloir que tout se passe selon notre planification. Tu ne cherches plus à être le centre d’attraction. Lorsque tu es très fier de toi suite à un exploit, tu peux être bien même si les autres ne te reconnaissent pas.
  • Celui qui souffre d’injustice alimente sa blessure en étant beaucoup trop exigeant envers lui-même. Il ne respecte pas ses limites et se fait vivre beaucoup de stress. Il est injuste envers lui-même car il se critique et a de la difficulté à voir ses qualités et ce qu’il fait de bien. Il souffre quand il ne voit que ce qui n’est pas fait ou seulement l’erreur qui a été commise. Il se fait souffrir en ayant de la difficulté à se faire plaisir.   La plus grande peur du rigide est la froideur. Il a de la difficulté à reconnaître cette froideur car il se considère une personne chaleureuse qui fait son gros possible pour que tout soit juste et harmonieux autour de lui.   Ta blessure d’INJUSTICE est en voie de guérison lorsque tu te permets d’être moins perfectionniste, de faire des erreurs sans vivre de colère ou de critique. Tu te permets de montrer ta sensibilité, de pleurer devant les autres, sans perdre le contrôle et sans peur de jugement des autres.

Des pistes  pour avancer

Une synthèse à feuilleter en ligne :
http://www.calameo.com/books/0046394554ab5b9022f10

Une séance de reprogrammation

 

des liens 

 

[calameo code=0046394554ab5b9022f10 mode=mini width=480 height=300]

Publicités

Dix minutes dans les cieux

C’est par hasard que j’ai découvert Dechen Shak-Dagsay . Sa voix me transporte. Pour commencer votre journée, je vous invite à prendre avec moi cet aller simple vers les cieux, en écoutant ce mantra, emprunt d’une douceur vivifiante.

Le Mantra « Om Mani Pémé Hung »

Ce mantra est d’origine indienne où il est écrit et prononçé « Om Mani Padme Hum ». En venant au Tibet, sa prononciation s’est modifié quelque peu pour s’adapter à la langue et la prononciation tibétaine. Ce mantra est celui de Chenrézi (Avalokiteshvara en sanskrit) qui est le bodhisattva de la compassion infini. Le Dalaï-Lama est considéré comme manifestation sous forme humaine de Chenrézi.

Om Mani Padme Hum

Explication du mantra Om Mani Padmé Hûm par S.S. le Dalaï-Lama

« C’est fort bien de réciter le mantra OM MANI PÉMÉ HUNG mais tandis qu’on le récite, encore faut-il penser à sa signification, car la portée de ces paroles est vaste et profonde. La première, OM, est composée de trois lettres – A, U et M. Elles symbolisent le corps, la parole et l’esprit du pratiquant; mais dans le même temps, elles symbolisent le corps, la parole et l’esprit purs et glorieux d’un Bouddha.

Le corps, la parole et l’esprit impurs peuvent-ils être transformés en un corps, une parole et un esprit purs, ou sont-ils entièrement séparés? Tous les Bouddhas sont au départ des êtres comme nous qui, en suivant la voie, sont devenus des Éveillés. Le bouddhisme ne prétend pas qu’il y ait quelqu’un qui, dès l’origine, soit sans défaut et possède toutes les bonnes qualités. Le développement d’un corps, d’une parole et d’un esprit purs vient graduellement de l’abandon des états impurs, qui sont ainsi transmués en états purs.

Comment cela se fait-il? La voie est indiquée par les quatre syllabes suivantes. MANI, signifiant joyau, symbolise les moyens de la méthode – l’intention altruiste d’être illuminé, la compassion et l’amour. Tout comme le joyau est capable d’éloigner la pauvreté, de même l’esprit altruiste d’éveil est capable d’écarter l’indigence, ou les difficultés, de l’existence cyclique et de la paix solitaire. Pareillement, tout comme le Joyau exauce les désirs des êtres sensibles, l’intention altruiste de devenir illuminé accomplit les souhaits des êtres sensibles.

Les deux syllabes, PÉMÉ, signifiant lotus, symbolisent la sagesse. Tout comme un lotus sort du limon sans être souillé par la boue, de même la sagesse peut vous placer dans une situation de non-contradiction, alors qu’il y aurait contradiction sans posséder la sagesse. Il y a la sagesse qui réalise l’impermanence; la sagesse qui réalise que les personnes sont vides d’existence substantielle ou d’existence se suffisant à elle-même; celle qui réalise le vide de la dualité, c’est-à-dire de la différence d’entité entre sujet et objet; et la sagesse qui réalise la vacuité de l’existence inhérente. Bien qu’il y ait différentes sortes de sagesse, la principale d’entre elles est celle qui réalise la vacuité.

La pureté doit être acquise par l’unité indivisible de la méthode et de la sagesse, symbolisée par la syllabe finale HUNG qui traduit l’indivisibilité. Selon le système des sûtras cette indivisibilité de la méthode et de la sagesse se réfère à la sagesse affectée par la méthode, et à la méthode affectée par la sagesse. Dans le véhicule mantrique, ou tantrique, la référence porte sur la propre conscience dans laquelle la forme globale, à la fois de la sagesse et de la méthode, constitue une identité sans différenciation. En termes de syllabes-germes des cinq Bouddhas conquérants, HUNG est la syllabe germe d’Akshobya – l’Immuable, le non-fluctuant, qui ne peut être en rien perturbée.

Ainsi, les six syllabes OM MANI PÉMÉ HUNG signifient qu’en fonction de la pratique d’une voie, qui est l’union indivisible d’une méthode et d’une sagesse, vous pouvez transformer votre corps, votre parole et votre esprit impurs en corps, parole et esprit purs et glorieux d’un Bouddha. II est dit qu’il ne faut pas chercher la bouddhéité hors de soi; les matériaux pour y parvenir se trouvent à l’intérieur. Maitreya l’a dit dans son « Sublime continuum du Grand Véhicule » (Uttaratantra), tous les êtres ont naturellement la nature de Bouddha dans leur propre continuum. Nous avons en nous-mêmes le germe de la pureté, l’essence de Celui Qui S’en Est Ainsi Allé (Tathàgatagarbha), qui doit être transformé et pleinement développé en bouddhéité. »

Source : Le seigneur du Lotus blanc, le Dalaï-Lama, par Claude B. LEVENSON, Paris.

 

Tibetan Healing Mantras by Dewa Che

01 Chenresi (The Avalokiteshvara Mantra)10:18 1:41
02 Men-Lha (The Medicine-Buddha Mantra) 06:27 10:14
03 Lobon Rinpoche (The Vajra-Guru Mantra) 05:27 16:38
04 Dorje-Sempa (The Vajra-Sattva Mantra) 06:27 21:59
05 Ohpa-Me (The Amitabha Mantra) 07:03 28:16
06 Tshe-Pak-Me (The Long-Life Mantra) 08:40 35:17
07 Dolma (The Tara Mantra) 07:47 43:50
08 Namgyel-Ma (The Vijaya-Devi Mantra) 04:47 51:42
09 Dcham-Pal-Yang (The Manjushri Mantra) 05:26 56:33
10 Tchu-Du (The Five Elements Mantra) 05:23 1:01:40 1
1 Drip-Sel (The Colored Rain Shower Mantra) 05:00 1:07:03

course_opt
les lunes bleues du var

Pâquerettes, divines fleurettes de Pâques

 

Je partage avec vous cet article lu ailleurs…

Cet extrait m’inspire :

Beauté préparer un macérât huileux (huile de sésame ou de tournesol) avec des fleurs séchées (environ 1 litre d’huile pour deux poignées de fleurs équeutées, bien sèches) à préparer dans un flacon de verre fermé, positionné à la lumière pendant 21 jours (à l’abri des variations de température).
Filtrer. // Beauté parfaite du buste (élasticité , tonicité, fermeté, galbe), décongestionnant lymphatique, éclaircissant pour une peau du visage plus lumineuse.

Je testerai.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La suite est à lire par ici

Au début du printemps, des belles élégantes vivaces, viennent éclairer le vert naissant des prés et pelouses. Saviez-vous que la pâquerette fait partie des plantes médicinales ? Bellis perennis, est le nom de cette plante commune de la famille des Compositae. Des propriétés thérapeutiques : Sudorifique, astringente, dépurative, expectorante. Décoctions, infusions, lavages et gargarismes sont traditionnellement utilisés […]

via Saviez-vous que la pâquerette fait partie des plantes médicinales ? — Les conseils phyto-aromatiques de Laurence, Pharmacien Herboriste

Moola Mantra : protection et la libération de toutes douleurs et souffrances

 

J’aime beaucoup ce mantra. Pour ce qu’il évoque (protection, libération amour et compassion) et pour la  paix et joie qu’il procure.
Il a le pouvoir de transporter les esprits à l’état de l’amour et de la joie illimités.
Le calme que procure ce mantra ne s’explique pas, il s’expérimente.
Ce mantra est la clé qui ouvre la porte à un trésor spirituel.

Chaque fois que vous chantez le Moolamantra même en sans connaître la signification, vous exprimer le pouvoir d’amour inconditionnel qu’il porte en lui-même. Mais quand vous connaissez la signification et qu’il est chanté avec ce sentiment dans votre cœur,  alors l’énergie émise est un million de fois plus puissante.

Le Mantra est comme appeler un nom. Tout comme lorsque vous appelez une personne il s’agit et vous fait sentir sa présence, de la même manière quand vous chantez ce mantra, l’énergie suprême manifeste partout autour de vous. Comme l’univers est omniprésent, l’énergie suprême peut se manifester n’importe où et n’importe quand.
Il est également très important de savoir que l’invocation en toute humilité, le respect et avec une grande nécessité rend la présence plus forte.

Sens simplifié du Moola Mantra

OM – Nous demandons la plus grande énergie, de tout ce qu’il ya
Sam – La informe
Chit – Conscience de l’univers
Ananda– pur amour, le bonheur et la joie
Para brahma –Le créateur suprême
Purushothama -Qui a incarné sous forme humaine pour aider à guider l’humanité
Paramatma -Qui vient à moi dans mon cœur, et ma voix intérieure devient chaque fois que je demande
Sri Bhagavati – La mère divine, l’aspect de la puissance de la création
Sri Bhagavate -Le Père de la création qui est immuable et permanente
Namaha- Je vous remercie et je reconnais ce presance dans ma vie. Je vous demande de conseils en tout temps

 

 

maxresdefault

Signification complète

 

Om Om dispose de 100 significations différentes. Il est dit: «Au commencement était le mot suprême et le mot créé toute chose. Ce mot est Om ‘. Si vous méditez en silence profondément, vous pouvez entendre le son Om intérieur. Toute la création a émergé à partir du son Om. Il est le son primordial ou le son universel par lequel l’univers tout entier vibre. Om signifie aussi inviter l’énergie supérieure. Ce son divin a le pouvoir de créer, de maintenir et de détruire, de donner vie et mouvement à tout ce qui existe.

Sat Chit Ananda

  • Sat L’existence tout pénétrant qui est sans forme, informe, omniprésent, attribut moins, et la qualité moins aspect de l’Univers. Il est manifeste Un. Il est connu comme le vide de l’Univers. Nous pourrions dire que c’est le corps de l’Univers qui est statique. Tout ce qui a une forme et qui peut être détectée, a évolué à partir de ce manifeste Un. Il est si subtil qu’il est au-delà de toutes les perceptions. Il ne peut être vu quand il est devenu brut et a pris forme. Nous sommes dans l’Univers et l’Univers est en nous. Nous sommes l’effet et de l’Univers est la cause et la cause se manifeste par l’effet.
  • Chit Le Pure Conscience de l’Univers qui est infinie puissance, de manifestation omni-présente de l’Univers. Sur ce qui est devenu tout ce que nous appelons l’énergie ou la force dynamique. Elle peut se manifester dans n’importe quelle forme ou forme. Il est la conscience manifeste que le mouvement, comme la gravitation, comme le magnétisme, etc Il est également manifeste que les actions du corps, comme la force de la pensée. C’est l’Esprit suprême.
  • Ananda Bliss, l’amour et l’amitié nature de l’Univers. Lorsque vous rencontrez l’un de l’énergie suprême dans cette Création (Sat) et devenez un avec l’existence ou l’expérience de l’aspect de la Pure Conscience (Chit), vous entrez dans un état de béatitude Divine et le bonheur éternel (Ananda). C’est la caractéristique primordiale de l’Univers, qui est l’état le plus grand et le plus profond de l’extase que vous pouvez jamais rencontrer lorsque vous vous reliez à votre Conscience supérieure.

Parabrahma L’Être suprême dans son aspect absolu; celui qui est au-delà de l’espace et du temps. Il est l’essence de l’Univers qui est en forme et sans forme. Il est le créateur suprême.

Purushothama Cela a des significations différentes. Purusha signifie âme et Uthama signifie le suprême, l’esprit suprême. Cela signifie également l’énergie suprême de la force qui nous guide depuis plus élevés au monde. Purusha signifie aussi l’homme, et Purushothama est l’énergie qui incarne comme AVATAR pour aider et guider l’humanité et se rapportent de près à la création bien-aimée.

Paramatma L’énergie suprême intérieure qui est immanent à toute créature et dans tous les êtres, vivant et non-vivant. C’est le Résident ou le antaryamin qui réside informe ou sous une forme quelconque. C’est la force qui peut venir à vous chaque fois que vous voulez et où vous voulez vous guider et vous aider.

Sri Bhagavathi L’aspect féminin, qui se caractérise comme l’Intelligence suprême dans l’action, la puissance (Le Shakti). On parle de l’aspect Terre-Mère (Mère Divine) de la création.

Sametha Ensemble ou en communion avec.

Sri Bhagavathe L’aspect Homme de la Création, qui est immuable et permanente.

Namaha Salutations ou prosternations devant l’Univers qui est Om et a également les qualités de Sam Chit Ananda, qui est omniprésent, immuable et changeante dans le même temps, l’esprit suprême dans une forme humaine et sans forme, le Résident qui peut guider et d’aider à la formes féminines et masculines avec l’intelligence suprême. Je sollicite votre présence et des conseils tout le temps.